Publicité

Oise : des parents d'élèves "séquestrent" les enseignants d'une école pour empêcher la fermeture d'une classe

À court de solutions, les habitants de la commune d'Autrêches ont décidé d'employer les grands moyens pour interpeller le rectorat.

Une école de campagne occupée par des parents d'élèves en colère (Photo : Getty Images)

Ils ont décidé de rester sur place tant qu'ils n'auront pas obtenu satisfaction... mais aussi d'empêcher les instituteurs de sortir. Protestant contre une décision du rectorat de fermer une classe dans l'école primaire d'Autrêches (Oise), des parents d'élèves occupent l'établissement scolaire depuis ce jeudi 8 février.

"On ne les laissera pas sortir"

Comme l'explique Actu Oise, cette action spectaculaire a été décidée dans l'urgence par un collectif rassemblant une dizaine de parents, après l'officialisation d'une suppression de classe dans cette petite école de campagne pour la prochaine année scolaire. "On a appris la nouvelle mardi soir, on s’est organisés pour bloquer l’école aujourd’hui et séquestrer les professeurs, précise ce jeudi une mère d'élève, citée par le média local. On va dormir sur place s’il faut."

Si les parents en colère n'ont absolument pas l'intention d'employer la violence, l'idée semble bien de garder les enseignants à l'intérieur de l'établissement, dans une volonté symbolique. "On ne les laissera pas sortir, affirme la mère d'élève citée par Actu Oise. On laisse sortir les enfants en revanche car le but n’est pas de les traumatiser. On les adore nos professeurs, mais on n’a pas le choix. Il faut bien trouver des solutions, taper sur quelqu’un… Ils ne rentreront pas chez eux ce soir."

Selon le rectorat, il "n'y a pas de séquestration"

Directement visé par cette mobilisation, le rectorat d'Amiens a réagi en envoyant une inspectrice sur place. Les autorités académiques ont toutefois tenté de minimiser la fronde des parents d'élèves d'Autrêches en assurant à Actu Oise qu'il "n’y a pas de séquestration" des enseignants en cours dans l'école du village.

"Les professeurs seront condamnés à rester enfermés dans l'école le temps que la fermeture de la classe ne sera pas levée, promet toutefois la source du média local du côté des parents d'élèves. C'est la seule manière de se faire entendre. Le maire et la directrice de l’école ont déjà essayé de défendre l’école de façon pacifiste, ça n’a pas marché. On n’a pas le choix de passer à la manière forte."

VIDÉO - Les enseignants en grève et dans la rue pour lancer "un avertissement" à leur ministre