Publicité

Oise : un enfant de 5 ans s’échappe de son école et est retrouvé frigorifié

Après avoir demandé à aller aux toilettes, un enfant de cinq ans a quitté l’école. Les parents envisagent de porter plainte.

Récupéré à la sortie par une collégienne qui l’a accosté, le petit garçon a été ramené à l’école par les gendarmes. Les parents pensent à porter plainte.

Il avait demandé à aller aux toilettes. Au lieu de retourner en classe, Lyam a décidé de rentrer chez lui, tout seul. Il a appuyé sur un simple bouton pour ouvrir la porte de son école maternelle de Nanteuil-le-Haudouin ce mardi, et est sorti dans la rue. Fort heureusement, une collégienne a repéré l’enfant, “tout seul, errant dans le fin fond du parc des Écoles, sans manteau", a raconté Laureen, la mère de Lyam au Parisien. “Elle l’a récupéré et lui a donné son manteau pour le réchauffer”.

La jeune fille a appelé les gendarmes qui ont recueilli le petit garçon et l’ont ramené à l’école, il ne serait resté que 10 minutes dehors selon les policiers et l’établissement scolaire. Une version contestée par la mère de famille : “Il était frigorifié quand il a été retrouvé. Pour moi, il a été dehors au moins une demi-heure.”

Dysfonctionnement

Choquée par ce qui aurait pu arriver à son fils et par le manque de vigilance de l’équipe pédagogique, la mère ne décolère pas. Excédée aussi par le fait que les gendarmes l’ont prévenue une heure et demi après avoir retrouvé son garçon, elle se demande encore pourquoi avoir attendu aussi longtemps : “Ils ont fait quoi pendant ce temps-là ? (...) Ce n’est quand même pas rien qu’un enfant se fasse ramener par les gendarmes…”

Le maire de la commune, Gilles Sellier (LR), reconnaît un dysfonctionnement dans la prise en charge des écoliers, notamment ce jour-là, un jour de grève, à cause d’un manque de personnel. Il admet volontiers que la porte aurait dû être fermée à clef et il promet d’installer un digicode à la place d’un simple bouton. Pas sûr que cela suffise à convaincre les parents de Lyam, qui pensent à porter plainte.

VIDÉO - L'incroyable "fugue" de trois enfants de 4 ans de leur école maternelle à Paris