Octogénaire défenestré à Lyon : la piste antisémite explorée

La victime de 89 ans aurait été poussée dans le vide depuis le 17ᵉ étage de cet immeuble.
La victime de 89 ans aurait été poussée dans le vide depuis le 17ᵉ étage de cet immeuble.

Vers une connotation antisémite dans la défenestration d'un octogénaire à Lyon ? L'enquête sur la mort d'un homme âgé de 89 ans dans la capitale rhodanienne le 17 mai a été élargie vendredi 27 mai afin de déterminer si les faits relèvent d'un caractère antisémite, a annoncé à l'Agence France-Presse le procureur de Lyon, Nicolas Jacquet. « À la suite d'éléments recueillis sur les réseaux sociaux et qui viennent d'être portés à la connaissance du parquet, ce dernier a décidé d'élargir la saisine des juges d'instruction à la circonstance aggravante d'acte commis à raison de l'appartenance de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée », a précisé le procureur.

Le 17 mai au soir, le corps de l'homme âgé de 89 ans avait été découvert sans vie, à l'aplomb de son immeuble du 9ᵉ arrondissement de Lyon. Son voisin de 51 ans, qu'il fréquentait régulièrement, est soupçonné d'avoir poussé le vieil homme depuis le 17ᵉ étage à l'issue d'une dispute. Le suspect a, depuis, été mis en examen et placé en détention provisoire.

« Une information judiciaire avait été initialement ouverte du chef d'homicide volontaire », les premières investigations n'ayant pas conduit « à retenir de caractère antisémite dans le passage à l'acte », a rappelé le magistrat. Celui-ci précisant néanmoins qu'à l'ouverture de la procédure « aucune hypothèse d'enquête n'était écartée ». « L'information judiciaire se poursuit donc désormais du chef d'homicide volontaire à ra [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles