Publicité

Obsèques de Gérard Collomb : une alerte à la bombe surprend France 3 en plein direct

C’est une scène peu habituelle et particulièrement surprenante. Mercredi 29 novembre, les journalistes de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes ont dû quitter leurs locaux en plein direct sur les funérailles de l’ancien maire de Lyon, Gérard Collomb, à cause d’une alerte à la bombe.

L’alerte est arrivée par mail vers 10 h 45, a expliqué Xavier Rolland, le rédacteur en chef de la chaîne, à l’AFP. « On a expliqué la situation aux téléspectateurs et laissé les discours à l’antenne », sans commentaire, a-t-il dit. Après vingt minutes, quelques volontaires sont retournés en régie, mais le journal télévisé de midi n’a pas pu être diffusé.

À 14 h 30, les forces de l’ordre étaient toujours sur les lieux pour procéder à une levée de doute.

Des alertes à la bombe

Plusieurs autres antennes de la chaîne ont été visées ces derniers jours par des alertes à la bombe via le même mail, notamment à Lille, Rennes, Nantes, Nancy et Limoges. Des alertes systématiquement prises au sérieux dans le cadre du niveau « alerte attentat » de Vigipirate.

À lire aussi Attaque à Arras, le Louvre fermé... Qu’est-ce que le niveau « alerte attentat » de Vigipirate ?

Depuis le mois de septembre, près de 800 fausses alertes à la bombe ont été comptabilisées dans des établissements scolaires. À cela s’ajoutent des centaines d’alertes visant les lieux publics (Le Louvre, Versailles, etc.), ainsi que des entreprises.


Lire la suite sur ParisMatch