Publicité

Obsèques de Bernadette Lafont : pourquoi l’actrice n’a pas été enterrée dans un cimetière

Bestimage

Le jeudi 25 juillet 2013 a été un jour noir pour le cinéma français. Ce jour-là, Bernadette Lafont est décédée des suites d'un malaise cardiaque. Un malaise qui s’était produit dans l’après-midi du 22 juillet et qui lui avait valu une hospitalisation en urgence au CHU de Nîmes par le SAMU. Celle qui était considérée comme l’égérie de la nouvelle vague avait débuté sa carrière dans la danse. La fille de pharmacienne avait tout de même rêvé à une carrière au cinéma. La réalité est allée bien au-delà du rêve. Les obsèques de l’actrice cévenole, morte à 74 ans, s’étaient déroulées le lundi 29 juillet 2013 en toute discrétion. Un dernier hommage au temple de Saint-André-de-Valborgne (Gard). Ce sont les habitants de la commune natale de l’actrice qui ont été les plus nombreux lors de ce dernier hommage. D’ailleurs, peu de personnalités se sont déplacées. Parmi les rares célébrités figurait notamment Jean-Pierre Mocky. Bernadette Lafont a été inhumée dans la propriété familiale, dans ses Cévennes natales. La raison étant, comme le rappelait France Info, l'interdiction d’enterrer les morts dans les cimetières publics pour les personnes non-catholiques, Bernadette Lafont étant protestante. La star repose auprès de sa fille Pauline, morte en 1988, de ses parents et de ses grands-parents.

REMEMBERING BERNADETTE LAFONT WHO DIED ON THIS DAY (1938-2013) pic.twitter.com/uOQdDuo9YY

— BLG🇬🇷 (@BLG_EMM) July 25, (...)

Lire la suite sur Closer

Une attraction sans danger apparent coûte très cher à une douzaine de personnes
Wayne Rooney : "Jusqu’à ce que je m’évanouisse…", le récit effrayant des premières années de sa carrière
Toulouse : un étudiant meurt ébouillanté dans des circonstances troublantes
Orphelinat de Tuam : ces centaines de morts sordides dont personne ne se doutait aux alentours
Lons-le-Saunier : un patient hospitalisé découvre avec stupeur que son euthanasie est prévue