Publicité

Objectif Top chef (M6) - Juan Arbelaez : "J’ai trouvé un vrai copain en la personne de Yoann Conte"

Accompagné du chef doublement étoilé Yoann Conte, vous avez rejoint Objectif Top Chef pour juger les candidats désireux d’intégrer la prochaine promotion de Top Chef, avant que leur plat ne soit dégusté, à l’aveugle, par Philippe Etchebest. Cela vous a-t-il plu ?

Juan Arbelaez : Le mot est faible ! J’ai trouvé un vrai copain en la personne de Yoann Conte, que je connaissais à peine avant de partager ce road trip culinaire à ses côtés. Se balader partout en France, à la rencontre de personnes aux parcours si différents, nous a bousculés. On a parcouru presque 26 000 kilomètres et croisé des profils de candidats incroyables. On a pris des claques monumentales auxquelles on ne s’attendait pas !

Quel est le souvenir qui vous a le plus marqué ?

Il y en a beaucoup, mais on se souviendra toujours d’Anicée, cette jeune fille de 18 ans qui travaille chez Thierry Marx et qui nous a servi une huître dans une coquille intégralement reconstituée en pomme de terre. Yoann en a eu les larmes aux yeux… J’ai également été touché par un candidat colombien qui, comme moi, est passé chez Pierre Gagnaire… On ne pensait vraiment pas être marqués à ce point par les histoires de ces hommes et de ces femmes. Tout cela nous a transformés, et nous ne sommes plus les mêmes aujourd’hui.

À lire également

Objectif Top Chef : Le jury ému aux larmes face à l’incroyable parcours d’un candidat (VIDEO)

À vous entendre, vous seriez donc partant pour reprendre la route l’année prochaine ?

Avec une grande joie ! D’autant qu’avec Yoann, nous nous sommes entendus comme larrons en foire. Au début, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, car nous avons vingt ans d’écart, et lui vient de l’univers du « gastro », alors que moi je viens du « bistrot ». Mais tout a été super facile entre nous, sans jeu ni mise en scène. On a passé trois mois magiques avec une équipe de rêve, et on a tissé de vrais liens.

Vous êtes aujourd’hui à la tête d’une douzaine d’établissements. Comment trouvez-vous le temps de vous consacrer à toutes ces activités professionnelles et télévisuelles ?

J’ai la chance d’exercer un travail qui me passionne et d’être très bien entouré. J’ai deux as...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi