Obama s'est rendu au chevet des victimes de la tuerie de Newtown

Barack Obama s'est rendu à Newtown dimanche 16 décembre, après la tuerie de vendredi qui a coûté la vie à 26 personnes. Le président américain a tenu un discours dans une grande salle du lycée de Newtown où il avait été précédé sur scène par des représentants des grandes religions monothéistes avant de tenir en discours oecuménique. Résumé des principaux points. 

Protéger les enfants 

"J'ai réfléchi à cela ces derniers jours, et si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes la réponse est non", a déclaré le président, en notant qu'il effectuait à Newtown sa quatrième visite sur les lieux d'une fusillade meurtrière depuis son arrivée au pouvoir il y a près de quatre ans.

"Nous ne pouvons plus le tolérer. Ces tragédies doivent prendre fin. Et pour y mettre fin, nous devons changer", a affirmé M. Obama. "Nous pouvons faire mieux que cela. S'il n'y a qu'une mesure que nous pouvons prendre pour sauver un enfant, un parent (...) alors nous avons l'obligation d'essayer".

Lancer le débat sur le contrôle des armes  

"Dans les semaines à venir, je mettrai à profit tous les pouvoirs de ma fonction pour m'entretenir avec mes concitoyens, des forces de l'ordre aux professionnels de la psychiatrie, en passant par les parents et les enseignants, afin d'oeuvrer à éviter d'autres tragédies comme celles-ci", a promis le président, sans entrer dans les détails.

"Quel autre choix avons-nous? Nous ne pouvons pas accepter que des tels événements deviennent la routine. Sommes-nous prêts à dire que nous sommes impuissants face à de tels carnages? Que la situation politique est trop difficile?", s'est encore (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Obama s'est rendu au chevet des victimes de la tuerie de Newtown
"La tuerie de Newton ne va pas relancer le débat sur les armes"
Tuerie de Newtown : qui connaît Adam Lanza ?
Newtown, entre émotion et cirque médiatique
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.