Nucléaire: Paris, Londres et Berlin dénoncent l'attitude de l'Iran

·2 min de lecture

PARIS (Reuters) - La France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne ont exprimé mercredi leur "grande préoccupation" devant la volonté affichée par l'Iran de porter à 60% l'enrichissement d'uranium sur son site nucléaire de Natanz.

"Nous, les gouvernements de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni (les E3), avons pris note avec une grande préoccupation de l'annonce par l'Iran à l'AIEA le 13 avril du lancement de l'enrichissement de l'uranium à 60% en utilisant des centrifugeuses avancées", disent les trois pays européens dans un communiqué.

Ils y déplorent des annonces "particulièrement regrettables à un moment où tous les participants au JCPoA (l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien-NDLR) et les Etats-Unis ont débuté des discussions substantielles dans l'objectif de trouver rapidement une solution diplomatique permettant de revitaliser et restaurer le JCPoA".

L'Iran, qui a informé mardi l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de sa décision d'enrichir l'uranium à 60%, va en outre mettre en service un millier de nouvelles centrifugeuses avancées sur son site de Natanz, qui a subi une panne électrique inexpliquée qualifiée par Téhéran de "terrorisme nucléaire".

L'AIEA, dont des inspecteurs se sont rendus mercredi à Natanz, a confirmé que Téhéran avait "quasiment achevé ses préparatifs" pour "commencer à enrichir l'uranium à 60% dans son site souterrain de Natanz et prévoyait d'ajouter 1.024 centrifugeuses IR-1 souterraines sur le site".

Le guide suprême de la Révolution iranienne, Ali Khamenei, a réaffirmé mercredi que toutes les sanctions américaines contre l'Iran devaient être levées et il a accusé les Etats-Unis de vouloir imposer doivent pas devenir des négociations d'usure, cela nuirait à notre pays", a-t-il averti.

En dépit de ces nouveaux développements, la porte-parole de la Maison blanche, Jen Psaki, a dit s'attendre à la reprise des discussions indirectes entre Téhéran et Washington jeudi dans la capitale autrichienne.

(Bertrand Boucey, Nicolas Delame et Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean Terzian)