Nucléaire : les États-Unis « déçus » des négociations avec l’Iran

Les négociateurs discutent depuis mardi au Qatar.
Les négociateurs discutent depuis mardi au Qatar.

Les États-Unis se sont dits mercredi « déçus » des négociations indirectes avec l'Iran sur le nucléaire entamées depuis mardi à Doha, où « aucun progrès n'a été fait » selon Washington, qui estime ce cycle d'échanges « achevé ». L'émissaire américain pour l'Iran, Robert Malley, et le négociateur iranien Ali Bagheri avaient ouvert mardi dans la capitale qatarie des pourparlers indirects par l'intermédiaire de l'Union européenne (UE), en vue de débloquer les négociations de Vienne sur le nucléaire iranien. Les discussions en Autriche ouvertes en avril 2021 sont destinées à réintégrer les États-Unis à l'accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 et à ramener l'Iran au respect intégral de ses engagements dictés par ce pacte.

« Les discussions indirectes à Doha se sont achevées et nous sommes déçus que l'Iran ait, une fois de plus, refusé de répondre positivement à l'initiative de l'UE, et donc aucun progrès n'a été fait », a déclaré mercredi soir un porte-parole du département d'État américain. « L'Iran a soulevé des points qui n'ont aucun lien avec le JCPOA (acronyme anglais de l'accord de 2015, NDLR) et ne semble pas prêt à prendre la décision fondamentale de savoir s'ils veulent faire revivre l'accord ou l'enterrer », a-t-il ajouté.

À LIRE AUSSIL'Iran plus proche que jamais de la bombe

Plus tôt, Enrique Mora, le coordinateur de l'UE, avait indiqué qu'il n'y avait « pas encore les progrès espérés » par son équipe dans les discussions. L'Iran avait pourtant [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles