Publicité

NRJ : Sébastien Cauet saisit la justice pour revenir « immédiatement » à l’antenne

Sebastien Cauet saisit la justice pour revenir « immédiatement » à l’antenne sur NRJ, a appris en premier franceinfo ce mardi 16 janvier.
THOMAS SAMSON / AFP via Getty Images Sebastien Cauet saisit la justice pour revenir « immédiatement » à l’antenne sur NRJ, a appris en premier franceinfo ce mardi 16 janvier.

MÉDIAS - Il contre-attaque. L’animateur Sébastien Cauet, visé par quatre plaintes pour viols et agressions sexuelles, a saisi le tribunal de commerce de Paris pour revenir « immédiatement » à l’antenne sur NRJ, ont révélé ce mardi 16 janvier nos confrères de franceinfo. Il s’était retiré après un « commun accord » avec la station.

Sébastien Cauet visé par une nouvelle plainte pour agression sexuelle, la quatrième contre l’animateur

L’ avocat de Cauet, Frédéric Lamoureux, a par la suite confirmé et indiqué sur BFMTV que l’animateur en retrait de l’antenne depuis le 22 novembre « n’a pas trouvé d’accord sur la reprise de la diffusion de ’C Cauet’ » avec NRJ. Ainsi, « Sébastien Cauet et Be Aware [sa société de production ndlr] ont saisi le tribunal de commerce de Paris pour solliciter à titre principal l’exécution du contrat et le retour de Sébastien Cauet sur NRJ », précise-t-il. Une première audience aura lieu le 29 janvier.

« Tout est faux, tout est mensonger »

L’animateur fait l’objet d’une enquête pour « viol sur mineure de 15 ans ou plus » et « viol », ouverte le 22 novembre par le parquet de Bourg-en-Bresse (Ain), après la plainte d’une jeune femme de 25 ans. Elle l’accuse de l’avoir contrainte à deux fellations, une première fois en 2014, à l’âge de 16 ans, et une deuxième fois en 2022.

Deux nouvelles plaintes pour agression sexuelle ont ensuite été déposées, et l’enquête a été confiée le 28 novembre à la brigade de protection des mineurs de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Paris. Une quatrième plainte a été déposée le 13 décembre par Mathilde (prénom modifié) pour agression sexuelle en 1997 à l’encontre de l’animateur star.

Sébastien Cauet, lui, s’est défendu sur BFMTV le 10 décembre : « Je subis ces attaques et ces accusations pour lesquelles je suis innocent. […] Tout est faux, tout est mensonger. » « Je meurs d’envie, j’en crève d’envie, j’en chiale le soir de ne pas pouvoir vous montrer les preuves irréfutables données à la police », avait-il martelé, disant faire « confiance à la police et à la justice ».

À voir également sur Le HuffPost :

Le couple de Français qui voulait « sacrifier » son fils dans le Sahara mis en examen

Affaire Théo : à la barre, Théo Luhaka raconte son calvaire quotidien depuis sa grave blessure à l’anus