Publicité

Nouvelles découvertes de possibles tombes d'enfants autochtones près de pensionnats au Canada

Une communauté autochtone de l'ouest du Canada a annoncé ce mardi avoir découvert ce qu'elle pense être près d'une centaine de tombes anonymes d'enfants à proximité d'un ancien pensionnat religieux pour autochtones.

"Ce que nous avons trouvé est déchirant et accablant: à ce jour, 93 possibles tombes anonymes ont été découvertes, 79 enfants et 14 nourrissons", a déclaré mardi Jenny Wolverine, cheffe de la communauté autochtone First nation English River, lors d'une conférence de presse.

Et "ce n'est pas un chiffre définitif", a-t-elle renchéri, mettant en garde que ce nombre pourrait être plus élevé.

Des centaines de tombes

Depuis un peu plus de deux ans, plus de 1300 tombes d'enfants ont été retrouvées à proximité de ces institutions où étaient enrôlés de force les enfants autochtones, provoquant une onde de choc dans le pays et une prise de conscience nationale du sombre passé colonial.

Ces découvertes ont été effectuées au terme de recherches par géoradar à proximité du site du pensionnat autochtone Beauval Indian, dans la province du Saskatchewan.

Selon l'Université de Régina, les bâtiments de l'école ont été détruits par d'anciens pensionnaires à sa fermeture en 1995.

Entre la fin du XIXe siècle et le milieu des années 1990, quelque 150.000 enfants autochtones ont été enrôlés de force dans 139 pensionnats à travers le pays, où ils ont été coupés de leur famille, de leur langue et de leur culture.

Cette page sombre de l'histoire canadienne a été remise en lumière après la découverte au printemps 2021 des premières tombes d'enfants.

Article original publié sur BFMTV.com