Publicité

Nouvelles accusations d'abus sexuels visant la Monusco en RDC

Soldats sud-africains de la Monusco. La Mission de l'Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (RDC) a dit samedi avoir reçu de nouvelles plaintes pour abus sexuels qui auraient été commis par ses soldats. /Photo prise le 2 décembre 2015/REUTERS/Ed Cropley

KINSHASA (Reuters) - La Monusco - Mission de l'Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (RDC) - a dit samedi avoir reçu de nouvelles plaintes pour abus sexuels qui auraient été commis par ses soldats. Les Nations unies avaient déjà annoncé ce mois-ci qu'elles enquêtaient sur des accusations d'après lesquelles des casques bleus tanzaniens basés dans le nord-est de la RDC ont commis des abus sexuels sur cinq femmes et six jeunes filles, toutes tombées enceintes. Le chef de la Monusco, le Nigérien Maman Sidikou, a déclaré à la presse à Kinshasa que les 11 cas alors signalés concernaient des membres d'unités tanzaniennes qui ont quitté la RDC en juillet dernier, mais que sept autres plaintes avaient été déposées depuis lors. Cinq concernent des soldats tanzaniens arrivés en septembre en RDC, une autre touche le contingent sud-africain et le dernier cas vise des éléments venus du Malawi. (Aaron Ross, Eric Faye pour le service français)