Publicité

Nouvelle-Zélande : naissance de deux kiwis sauvages pour la première fois en un siècle

Cet emblème néo-zélandais est en danger. Le kiwi brun, volatil au long bec incapable de voler, vit aujourd'hui essentiellement dans les forêts du nord de l'île. Mais un programme de sauvegarde de l'espèce à plus grande échelle, appelé "Capital Kiwi Projet", vient de porter ses premiers fruits. L'année dernière, 63 kiwis avaient été relâchés dans la nature près de la capitale Wellington. Et désormais, ce sont deux bébés kiwis qui viennent de naître dans cette région, rapporte CNN et d'autres médias anglo-saxons. Une vingtaine d'autres jeunes pourraient voir le jour dans quelque temps.

Ce petit animal endémique, aussi gros qu'une poule, pullulait avant la colonisation européenne. Tout comme le takahé, un oiseau bleu qui risque de disparaître, il a été chassé à outrance, et sa population a été considérablement réduite (passant de plusieurs millions à moins de 25 000). Aujourd'hui, les kiwis sauvages ont du mal à survivre, car 95% de leurs petits se font dévorer par le trop grand nombre de prédateurs (furets, chats, hermines, rats...) qui représentent aujourd'hui une véritable menace pour la biodiversité néo-zélandaise. Les adultes, eux, sont menacés par les chiens errants.

La population de kiwis, qui diminue de plus de 2% par an, pourrait disparaître dans deux générations si les efforts de conservation ne sont pas suffisants. Cette fois, un émetteur est placé sur chaque bébé pour le surveiller. C'est la première fois que des jeunes naissent près de la capitale, située au sud de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chat, chien : le don du sang des animaux de compagnie peut sauver des vies
Les araignées sauteuses ont la capacité de se souvenir
La stratégie élaborée des manchots pour résister aux prédateurs
Pourquoi certains animaux prennent-ils des bains de soleil ?
VIDÉO. Ces lucioles des mers produisent un magnifique "feu d'artifice" sous l'océan