Nouvelle tendance en Suède : danser durant la pause déjeuner

Retrouver l’ambiance boite de nuit et se trémousser sur des tubes électro-pop durant sa pause déjeuner : c’est ce que propose la « Lunch Beat », un concept qui cartonne en Suède. Découverte de ce nouveau phénomène.

Une idée originale

Quitter son ordinateur à l’heure du déjeuner et se déhancher entre deux réunions de travail : voilà une idée originale qui séduit de plus en plus de personnes. House, électro, pop ou dance, spots multicolores, boules à facettes et autres flashs stroboscopiques : la Lunch Beat a tout d’une boite de nuit… en pleine journée ! Ce concept séduisant et hors du commun a été lancé par Molly Ränge, une jeune femme suédoise de 28 ans, désireuse de permettre à tous de prendre du plaisir à danser et se défouler… sans pour autant rentrer épuisé au petit matin ! Convaincue par son projet, elle décide donc de créer, en mai 2010, la Lunch Beat, un concept original offrant à chacun la possibilité de danser durant sa pause déjeuner. Juste pour le plaisir. Tout commence à Stockholm, capitale de la Suède, où la première Lunch Beat est organisée dans un parking souterrain, avec seulement quatorze personnes. Mais très vite, le succès est au rendez-vous. Désormais, les hommes d’affaires en costume côtoient régulièrement les étudiants et les retraités sur la piste de danse. Le concept cartonne et accueille chaque mois des centaines de participants.

60 minutes à l’heure de déjeuner

Faciles à organiser, les Lunch Beat peuvent être lancées par tous ceux qui le désirent. Pour cela, il suffit de se rendre sur le site www.lunchbeat.org pour organiser un événement. Celui-ci ne doit avoir aucun but lucratif (les sommes récoltées grâce aux droits d’entrée servent à la location de la salle et aux différents frais) et durer 60 minutes, à l'heure du déjeuner, un jour de la semaine. Tout le monde peut participer (même les enfants) mais la consommation d’alcool est strictement interdite, aux mineurs comme aux majeurs. Il ne s’agit donc pas d’une discothèque tout à fait comme les autres.

Un phénomène qui prend de l’ampleur

Fort de son succès dans le pays, le phénomène Lunch Beat dépasse les frontières de la Suède. D’autres villes suédoises et européennes lui emboitent en effet le pas et organisent à leur tour des pauses déjeuners placées sous le signe de la musique et de la danse. Finlande, Serbie, Portugal : les Lunch Beat se suivent et se ressemblent. Il y a fort à parier que le concept va faire de nombreux adeptes. Les clubbers européens n’ont pas fini de danser !

La suite du débat

La suite du débat