Publicité

Un nouvel oviraptorosaure découvert dans le ravin de l'enfer

Cet oviraptorosaure appartient à une famille de dinosaures encore mal connue dont certains membres ont vécu juste avant la crise de la fin du Crétacé qui marque l'extinction des dinosaures.

Les oviraptorosaures, dont le nom signifie "lézard voleur d'œufs", étaient des dinosaures à plumes vivant en Asie et en Amérique du Nord durant l'époque du Crétacé supérieur, il y a 100 à 66 millions d'années. Au sein de ce clade, les caenagnathidés regroupent une douzaine d'espèces mais certaines ne sont pas bien définies car identifiées à partir de fossiles partiels. En Amérique du Nord, dans la formation de Hell Creek, a été retrouvé, en 2014, le plus grand caenagnathidé connu sur ce continent : Anzu Wyliei, également nommé "le poulet de l'enfer", en raison de sa ressemblance supposée avec les gallinacés. Avec ses 3,5 mètres de longueur pour un poids de 200 à 300 kilos et une hauteur de 1,5 mètre, il avait en effet de quoi effrayer !

Une plus petite espèce

Dans cette même formation de Hell Creek, plusieurs restes de plus petite taille ont été récupérés par Kyle L. Atkins-Weltman, paléontologue à l'Université d'État de l'Oklahoma. Les ossements avaient des points communs avec ceux d'Anzu Wyliei si bien que les spécialistes se demandaient s'ils n'étaient pas en présence d'un juvénile. Une hypothèse qui a été invalidée, dans un article publié dans la revue Plos One, et qui a conduit à l'identification d'une nouvelle espèce de caenagnathidé : Eoneophron infernalis, qui vivait il y a un peu plus de 66 millions d'années.

"Bien que la taille soit ce qui distingue ces deux dinosaures, d'un seul coup d'œil, quand on regarde les os de plus près, on observe de nombreuses autres différences. Ainsi, la tête du fémur ne forme pas le même angle avec la diaphyse ; l'os proximal de la cheville est fusionné chez Eoneophron, alors qu'il ne l'est pas chez Anzu ainsi que chez la plupart des autres caenagnathidés", précise Kyle Atkins.

Compte tenu du fait que le squelette est incomplet, il est difficile d'établir la taille d'Eoneophron infernalis. Les auteurs supposent qu'il était bien plus petit qu'Anzu Wyliei avec une longueur inférieure à deux mètres pour un poids autour de 80 k[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi