Nouvel an : Darmanin se félicite d’une Saint-Sylvestre sans « incident notable »

Depuis Mayotte où il est en visite, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est félicité que le Nouvel an se soit déroulé sans « incident notable ».
GREGOIRE MEROT / AFP Depuis Mayotte où il est en visite, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est félicité que le Nouvel an se soit déroulé sans « incident notable ».

NOUVEL AN - Une nuit de la Saint-Sylvestre relativement calme sur le plan sécuritaire. Il y a eu 20% de voitures brûlées de moins que l’an dernier lors de la nuit du Nouvel An 2023, a déclaré ce dimanche 1er janvier le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, ajoutant qu’il n’y avait eu aucun « incident notable » en France.

En revanche, il y a eu 490 interpellations, soit « 11% » de plus que l’année dernière, a déclaré le ministre, qui s’exprimait depuis Mayotte où il est en visite pour deux jours. Le réveillon de la Saint-Sylvestre 2023 devient donc celui avec le « moins de véhicules incendiés et le plus d’interpellations », a-t-il affirmé ultérieurement dans un communiqué.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les personnes interpellées « voulaient tirer des mortiers sur les forces de l’ordre » ou « mettre le feu à des voitures », dont certaines pour faire des « escroqueries à l’assurance », a ajouté Gérald Darmanin.

Il y a eu « à peu près 20% de voitures brûlées en moins cette année par rapport à l’année dernière », qui était « déjà une année où il y avait eu moins de véhicules brûlés », a-t-il poursuivi. Au total, 690 véhicules ont été incendiés contre 874 en 2022, a-t-il précisé dans son communiqué.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ce bilan est dû « à la présence très importante des gendarmes et des policiers », notamment à Paris, a assuré le ministre. Quelque 90.000 policiers et gendarmes étaient mobilisés pour la nuit de la Saint-Sylvestre. Ils étaient notamment très présents à Paris, où un million de personnes se sont rassemblées sur les Champs-Elysées pour assister au traditionnel feu d’artifice qui était de retour après deux ans d’absence pour cause de Covid-19.

À voir également sur le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi