Réveillon du Nouvel An : ce que vous aurez le droit de faire ou non

Maxime Poul
·3 min de lecture
Bien que le couvre-feu doive être respecté le soir de la Saint-Sylvestre, il est possible de célébrer la nouvelle année avec vos amis, dans la limite du raisonnable.

À l’approche du nouvel an qui ne pourra pas être célébré comme les autres années, Yahoo Actualités fait le point sur ce que vous avez le droit ou non de faire à l’occasion de cette dernière soirée de l’année 2020.

La fin de cette année 2020 approche à grand pas. Et ça tombe bien, puisque la plupart d’entre nous avons hâte d’en finir avec cette année très difficile marquée par la crise sanitaire. Ce jour de la Saint-Sylvestre tombe donc à pic mais malheureusement, bien que prévu dans un premier temps, le couvre-feu ne sera pas levé pour cette soirée du nouvel an. Cette soirée “concentre tous les ingrédients d’un rebond épidémique”, avait justifié le Premier ministre Jean Castex.

De ce fait, comme chaque soir depuis le 15 décembre, il sera interdit de sortir de chez soi après 20 heures, et ce jusqu’au 1er janvier 6 heures du matin. L’amende est la même que pour les autres soirs en cas de non-respect du couvre-feu, c’est-à-dire 135 euros. Pour éviter les rassemblements clandestins en cette soirée habituellement dédiée aux fêtes, plus de 100 000 membres des forces de l’ordre seront mobilisés pour le 31 décembre partout en France” prévient le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Vous pouvez inviter des amis

Le gouvernement n’a cependant pas interdit les rassemblements privés. Il a seulement recommandé de les limiter en nombre d’invités et de faire en sorte que les gestes barrières puissent être respectés en comptant donc sur “la responsabilité de chacun”. Il n’y a aucun moyen pour le gouvernement d’encadrer par la loi les rassemblements privés. Comme le rappelle le Parisien, le Conseil constitutionnel avait affirmé au mois de mai que “les mesures relatives aux établissements recevant du public et aux lieux de réunion […] ne s’étendent pas aux locaux à usage d’habitation.”

“Je ne peux pas interdire aux gens de dormir chez quelqu’un”, concédait d’ailleurs Jean Castex lors de ses annonces au début du mois. Rien ne vous interdit donc réellement d’inviter quelques convives. En revanche, ils devront bien évidemment respecter le couvre-feu et être chez vous entre 20 heures et 6 heures du matin, pour échapper à l’amende de 135 euros.

Le bruit peut vous trahir

En revanche, attention au bruit. Rien n’empêche vos voisins d’appeler les forces de l’ordre qui peuvent venir chez vous et vous verbaliser à hauteur de 68 euros pour tapage nocturne. Si lors de cette visite les policiers se rendent compte qu’il y a beaucoup trop de personnes dans le logement et que les règles de distanciation ne sont pas respectées, ils peuvent infliger une amende de 135 euros à chacune des personnes sur place. Cependant, ils n’ont pas le droit de pénétrer à l’intérieur du logement et ne peuvent que constater l’infraction de l’extérieur.

Il est donc bien possible de profiter de ce nouvel an, à condition de bien respecter les règles sanitaires et en assurant la tranquillité à votre voisinage.