Publicité

De nouveaux matériaux ont été découverts, mais pas par des humains

Google DeepMind a publié une étude qui détaille comment leur nouvel algorithme, GNoME, a permis la découverte de 700 nouveaux matériaux actuellement testés en laboratoire. Ils pourraient servir dans le secteur de l’énergie.

Cette technologie inventée par Google DeepMind prend le nom de Called graphical networks for material exploration — GNoME. Dans un papier publié dans Nature le 29 novembre 2023, on apprend que cette intelligence artificielle a permis de prédire la structure de 2,2 millions de matériaux, dont 380 000 sont prometteurs, et dont 736 ont finalement pu être confirmés et testés en laboratoire à ce jour.

Le système reprend celui d’AlphaFold, cet algorithme capable de prédire la structure de protéines, et qui faisait déjà office de petite révolution médicale puisque cela peut permettre d’accélérer la découverte de médicaments. L’algorithme de GNoME, quant à lui, se concentre sur les matériaux. « Bien que les matériaux jouent un rôle essentiel dans presque toutes les technologies, l’humanité ne connaît que quelques dizaines de milliers de matériaux stables », a expliqué Dogus Cubuk, responsable de la découverte des matériaux chez Google DeepMind, en conférence de presse.

De nouveaux matériaux pour les batteries, les panneaux solaires…

Mais comment découvre-t-on des matériaux ? Habituellement, les scientifiques procèdent à des combinaisons d’éléments du tableau périodique. Mais ce n’est pas une partie de dés, le nombre de combinaisons possibles est vertigineux,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Source : Marilyn Sargent, Berkeley Lab