Publicité

Et si les nouveaux antibiotiques se trouvaient au fond de l'océan ?

Une vaste recherche sur les gènes des micro-organismes océaniques a révélé l’existence de champignons dans les profondeurs de l’océan qui pourraient être utilisés à l’avenir pour créer de nouveaux antibiotiques.

Dans leur étude publiée dans la revue scientifique Frontiers in Science et repérée par le quotidien The Guardian, les auteurs ont examiné les échantillons de 2 102 génomes de populations bactériennes vivant dans les océans. Grâce à cette analyse, ils ont découvert la présence en grande quantité de champignons installés entre 200 et 1 000 mètres sous la surface, soit la partie de l'océan située juste au-delà de la portée du soleil.

Ces espèces fongiques pourraient être la source de futurs antibiotiques. “La pénicilline est un antibiotique qui provient à l'origine d'un champignon appelé Penicillium, nous pourrions donc trouver quelque chose de similaire dans ces champignons océaniques”, a indiqué au journal britannique Fabio Favoretto, chercheur postdoctoral à la Scripps Institution of Oceanography de l'Université de Californie à San Diego (États-Unis).

Dans la zone où ils se sont développés, les pressions sont élevées, la lumière est faible et les températures sont basses. Ils peuvent alors “présenter des adaptations uniques”. De ce fait, “cela pourrait potentiellement conduire à la découverte de nouvelles espèces dotées de propriétés biochimiques uniques.”

Avec le développement de bactéries résistantes aux antibiotiques actuels, la recherche pour concevoir de nouveaux traitements (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quels sont les aliments riches en zinc ?
Alcool en France : région la plus avinée, excès chez les femmes... Ce que dit une nouvelle enquête
Bien nettoyer ses lunettes : voici les astuces pour ne pas les abîmer !
Voici le mal dont souffrent de plus en plus les joueurs de jeux vidéo
Peut-on manger des pommes de terre germées ?