Publicité

Un nouveau vaccin « plus efficace » contre le zona recommandé

Le zona entraîne en moyenne chaque année l’hospitalisation de 2 600 personnes, dont 72 % ont plus de 65 ans.  - Credit:Shutterstock/SIPA
Le zona entraîne en moyenne chaque année l’hospitalisation de 2 600 personnes, dont 72 % ont plus de 65 ans. - Credit:Shutterstock/SIPA

La Haute Autorité de santé (HAS) a tranché. Désormais, elle recommande le nouveau vaccin contre le zona, Shingrix (laboratoire GSK), dans deux groupes de population, les personnes immunodéprimées de 18 ans et plus et tous les adultes à partir de 65 ans, « préférentiellement au vaccin Zostavax ».

Jusqu'à présent, la stratégie vaccinale reposait exclusivement sur le Zostavax (laboratoires MSD). Mais ce premier vaccin recommandé chez les 65-74 ans était contre-indiqué chez les personnes immunodéprimées, particulièrement vulnérables face au zona. Non seulement le nouveau vaccin Shingrix ne présente pas cette limite, mais il se révèle « tout aussi sûr mais plus efficace » que son prédécesseur, indique la HAS.

À LIRE AUSSI Vaccin contre le chikungunya : ce labo français qui remporte la course mondiale

En vie réelle, le Shingrix a en effet démontré « qu'il permettait de prévenir l'apparition d'un zona chez 79,3 % des personnes vaccinées, quand cette efficacité s'élève à 45,9 % pour Zostavax », peut-on encore lire dans le communiqué de la HAS. Et « aucune différence statistiquement significative n'a été constatée entre ces vaccins concernant les événements indésirables graves », précise encore l'Autorité.

Le « réveil » du virus de la varicelle

Le zona est une éruption vésiculeuse provoquée par le « réveil » du virus de la varicelle, souvent contracté pendant l'enfance. L'incidence et la gravité de la maladie augmentent avec l'âge. On compte ainsi près de 10 cas pour 1 [...] Lire la suite