Un nouveau type de cancer très inquiétant, qui touche les enfants, a été découvert

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les scientifiques ont découvert un nouveau type de cancer du foie chez les enfants. Il serait beaucoup plus résistant à la chimiothérapie.

Il y a les bonnes nouvelles scientifiques et… les moins bonnes. Celle-ci fait malheureusement partie de la deuxième catégorie. Récemment, les scientifiques ont découvert un nouveau type de cancer du foie chez les enfants beaucoup plus agressif et résistant et dont les caractéristiques ont été détaillées par le Sun.

Au total, deux principaux types de tumeurs du foie existent chez les plus petits : l'hépatoblastome, qui est généralement observé chez les enfants de moins de trois ans et le carcinome hépatocellulaire, observé chez les enfants et les adolescents. Les taux de survie à cinq ans diffèrent considérablement entre eux, 70% pour l'hépatoblastome et 30% pour le carcinome hépatocellulaire.

"Jusqu'à récemment, presque tous les cancers pédiatriques du foie étaient classés comme hépatoblastome ou carcinome hépatocellulaire. Cependant, les pathologistes pédiatriques ont observé que certaines tumeurs du foie ont des caractéristiques histologiques qui ne correspondent pas facilement aux modèles d'hépatoblastome ou de carcinome hépatocellulaire", a expliqué le Dr Pavel Sumazin, l’auteur de l’étude.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "C’est le premier cancer, tous sexes confondus, alors il faut y penser"

Des résultats "médiocres"

Une très mauvaise nouvelle car ces "nouveaux" cancers seraient moins susceptibles de répondre à la chimiothérapie. Les résultats des patients seraient vraisemblablement "médiocres". Concrètement, les enfants atteints de ces tumeurs s’en sortaient beaucoup moins bien lorsqu'ils n'étaient pas traités avec des approches chirurgicales plus agressives comme la transplantation.

Seul lot de consolation : cette découverte permettra de traiter les enfants de manière beaucoup plus appropriée. "Nos résultats soulignent l'importance des tests moléculaires pour classer avec précision ces tumeurs afin d'optimiser les recommandations de traitement au moment du diagnostic initial", a expliqué de son côté le Dr Dolores Lopez-Terrada.

VIDÉO - Un vaccin contre le cancer, c'est possible ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles