Publicité

Nouveau rebondissement dans l'affaire Carlos Ghosn !

Souvenez-vous, c'est en 2018 qu'a débuté l'affaire Carlos Ghosn, devenu un véritable feuilleton qui a passionné le monde entier. Il y a cinq ans déjà, l'homme d'affaires, alors à la tête de l'Alliance Renault-Nissan était arrêté à son atterrisage à Tokyo, alors accusé par la justice japonaise de malversations financières. Il aurait en effet détourné plusieurs millions d'euros à Nissan dans le cadre de diverses affaires. Il fut alors emprisonné mais réussit à s'échapper en 2019 avec une évasion digne des plus grands films hollywoodiens. On pensait alors l'affaire terminée, mais c'est loin d'être le cas.

Une nouvelle affaire

Car l'ancien dirigeant est toujours recherché par la justice nippone, tandis que les juges français ont également émis un mandat d'arrêt contre lui. Pendant ce temps, l'homme d'affaires est réfugié au Liban, où il possède une propriété. Il était alors tranquille depuis quelques années, mais voilà qu'un nouveau rebondissement bien quelque peu compliquer les choses. en effet, Carlos Ghosn serait désormais sommé de quitter son domicile, dans le cadre d'un différent juridique. En effet, s'il revendique la propriété de sa maison, la société Phoinos aussi.

Un sacré pétrin

Les avocats de l'homme d'affaires expliquent être en mesure de prouver que sa maison libanaise lui appartient, bien qu'elle ait été...Lire la suite sur Autoplus