Publicité

Un nouveau nom pour Mission Impossible 7 : le film de Tom Cruise a perdu une partie de son titre !

Paramount Pictures
Paramount Pictures

Il semblerait bien que la performance décevante au box office de Mission: Impossible – Dead Reckoning Partie 1 et ce, malgré des critiques positives, ait conduit à un changement de titre pour lui et sa suite.

En effet, le septième volet de la saga, signé Christopher McQuarrie, s’intitule désormais “Mission: Impossible – Dead Reckoning” : adieu le “partie 1” qui devait le relier au film suivant. Cela suggère donc un nouveau titre complet pour le huitième opus à venir et une volonté de bousculer la formule de la franchise pour retrouver son élan perdu.

Cet échec met en évidence la vulnérabilité des franchises, démontrant que la reconnaissance d’une marque à elle seule ne constitue pas une garantie de succès. Cependant, alors que les sagas deviennent généralement moins rentables à chaque nouvelle suite ou, au mieux, maintiennent leur succès, Mission: Impossible, elle, a eu une tendance à gagner plus d’argent à chaque nouvelle sortie pendant plus d’une décennie. Cette tendance semblait même être estampillée “Tom Cruise”, s’étant poursuivie en dehors de la franchise, à en juger par le succès fou de Top Gun: Maverick.

Pourtant, sorti le 12 juillet dernier chez nous, Mission: Impossible – Dead Reckoning a reçu un accueil décevant au box office malgré de belles critiques – le film a été noté 4 et 4,1 sur 5 par la presse et les spectateurs d’AlloCin&

Lire la suite sur AlloCiné

"Un triomphe pour les films originaux" : pas rancunier, ce grand réalisateur est heureux du succès de Barbie et Oppenheimer

L'intelligence artificielle, nouveau grand méchant du cinéma US ? De Mission Impossible 7 à The Creator, l'IA est partout sur nos écrans

Ce soir sur TF1+ : la star de ce film d'action des années 90 y joue six rôles !

Festival Ciné Junior 2024 : avant-premières, ciné-concerts, animations… Découvrez le programme de cet événement pour toute la famille dès 3 ans !

"Splendide" : noté 4,3 sur 5, c'est le meilleur film d'Emma Stone… mais ça n'est pas La La Land

Ce soir à la télé : quand le réalisateur d'Equalizer transformait Mark Wahlberg en machine de guerre