Gazprom, Taïwan, Tennis, Sri Lanka, Californie : les informations de la nuit

SASCHA SCHUERMANN / AFP

La Russie suspend indéfiniment son gazoduc Nord Stream 1 vers l’Europe. Gazprom, qui devait rétablir samedi le flux de son gazoduc de la mer Baltique après trois jours de maintenance, a finalement décidé de l’arrêter complètement, “exacerbant la pression sur les approvisionnements énergétiques de l’Europe et aggravant les risques de récession”, écrit le Financial Times. L’opérateur russe a prétexté une fuite d’huile découverte dans la turbine principale de la station de compression de Portovaya, près de Saint-Pétersbourg, suscitant la perplexité du fabricant de ces turbines, Siemens Energy. Cette décision est intervenue quelques heures après l’annonce par les pays du G7 d’un plafonnement du prix de pétrole brut russe. “C’est la preuve du cynisme de la Russie, qui préfère brûler son gaz à l’air libre au lieu d’honorer ses contrats”, s’est agacé sur Twitter Éric Mamer, porte-parole en chef de la Commission européenne.

Taïwan va acheter pour 1,1 milliard de dollars d’armes aux États-Unis. La Maison-Blanche a informé le Congrès de son intention de vendre à Taïwan un ensemble d’armes défensives, alors que la Chine accroît sa présence aérienne et maritime autour de l’île depuis la visite controversée de Nancy Pelosi le mois dernier. “C’est la cinquième et la plus importante vente d’armes à Taïwan effectuée par l’administration Biden”, précise le Washington Post. Pékin a aussitôt exigé que Washington “révoque” ces transactions, “de crainte qu’elles n’affectent davantage les relations avec les États-Unis, ainsi que la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan”, a déclaré porte-parole de l’ambassade de Chine à Washington dans un communiqué.

Serena Williams éliminée au 3e tour de l’US Open. La championne a été battue par l’Australienne Ajla Tomljanovic (46e mondiale) 7-5, 6-7, 6-1, à l’issue d’un match âprement disputé. Bientôt âgée de 41 ans, Serana Williams avait annoncé au début du mois d’août qu’elle cesserait prochainement la compétition, sans préciser si le tournoi new-yorkais, où elle a remporté en 1999 à 17 ans le premier de ses 23 titres du Grand Chelem, serait son dernier. “Tomljanovic était plus jeune, un tout petit peu meilleure et surtout implacable dans le plus grand moment de sa carrière.” “Il n’y [aurait] aucune honte à finir ainsi”, conclut le quotidien USA Today, qualifiant la performance de Williams ce soir “d’épique”.

[...] Lire la suite sur Courrier international