Nord : il viole sa nièce de 6 ans devant sa petite sœur qui filme la scène

·2 min de lecture
Un homme a été condamné à cinq ans de prison pour le viol de sa nièce de six ans. (Photo d'illustration : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

Un homme de 30 ans a été condamné, mardi 18 janvier, après le viol d'une petite fille de six ans. C'est une vidéo filmée par la petite sœur de la victime qui a permis à la famille de porter plainte.

Cédric L. était jugé ce mardi 18 janvier par le tribunal correctionnel pour avoir abusé sexuellement de sa filleule et nièce, le 10 août 2019, sous les yeux de sa petite sœur chez elles à Orchies (Nord), rapporte La Voix du Nord.

C'est le père de l'enfant qui a porté plainte après avoir découvert en janvier 2020, sur une tablette, la vidéo du viol de sa fille âgée de 6 ans par son oncle et parrain. Cédric L. était en effet, ce jour-là, seul avec les deux fillettes au domicile de leurs parents. "Sans cette vidéo, on ne serait peut-être pas là, devant un tribunal", a déclaré l'avocate des deux fillettes et de leurs parents, absents à la barre.

"Il a une limite de raisonnement"

Mis en examen et placé en détention en janvier 2020, Cédric L. devait répondre de ses actes pour ce viol, devenu une agression sexuelle devant le tribunal.

"Je ne sais pas. Je ne peux pas vous dire. Dans ma tête, j’étais ailleurs, je croyais que c’était ma copine", a déclaré le prévenu qui reconnaît les faits, sans être capable de donner une explication. "Quand le chien a aboyé, j’ai réagi, j’ai vu que c’était Mélanie, j’ai arrêté". Ce dernier a assuré ne pas être "attiré par les enfants".

L'avocate de la défense a mis en avant les carences intellectuelles du prévenu. "Ses capacités intellectuelles ne lui permettent pas de bâtir un scénario (...). Il a une limite de raisonnement qui a conduit à son passage à l’acte".

Le trentenaire a été condamné à cinq ans de prison et a l'interdiction de tout contact avec des mineurs. Il devra dédommager la victime à hauteur de 5 000 euros, ainsi que 800 euros à chacun des parents et 2 000 euros, à la petite sœur de la victime.

VIDÉO - "Il me violait le dimanche, quand ma mère partait au marché à 10h. Papa, comment tu as pu me faire ça ?"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles