Publicité

Nora Fraisse : "À 13 ans, ma fille aînée a mis fin à ses jours des suites du harcèlement à l’école"

Le 7 janvier dernier, Lucas, 13 ans, a commis l’irréparable. Victime de harcèlement dans son collège en raison de son homosexualité, l’adolescent a mis fin à ses jours.

Alors que le débat sur le harcèlement scolaire est relancé par cette terrible affaire, Nora Fraisse, fondatrice de l’association Marion Fraisse La Main Tendue, s’est exprimée au micro de Yahoo. Près de 10 ans après le suicide par pendaison de sa fille Marion à l’âge de 13 ans suite à du harcèlement scolaire, cette mère de famille continue sa lutte de sensibilisation et de prévention auprès des parents et des jeunes élèves. Les signes qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère, la banalisation dramatique de la violence verbale, l’effet de meute qui peut contraindre n’importe quel enfant à devenir harceleur ou "suiveur"…