Publicité

« Le Nom de la rose » : 4 scènes clés commentées par Jean-Jacques Annaud

Le Nom de la rose de Jean-Jacques Annaud (1986), avec Sean Connery et Christian Slater, d'après le roman d'Umberto Eco.  - Credit:© Neue Constantin / DR
Le Nom de la rose de Jean-Jacques Annaud (1986), avec Sean Connery et Christian Slater, d'après le roman d'Umberto Eco. - Credit:© Neue Constantin / DR

Il faudrait tout un roman pour résumer les rocambolesques dessous du tournage du Nom de la rose. Jean-Jacques Annaud, intarissable conteur sur le sujet, s'est déjà longuement attardé sur la genèse du film depuis plusieurs années, depuis son commentaire audio sur le DVD collector jusqu'à de récentes interviews accordées à l'occasion de sa restauration en 4K. En octobre 2023, le réalisateur s'était d'ailleurs confié au Point sur les coulisses hors norme de cette grande œuvre en robe de bure, adaptée du best-seller éponyme d'Umberto Eco.

Rappelons-en l'intrigue : au début du XIVe siècle, en pleine Inquisition, le moine franciscain Guillaume de Baskerville (Sean Connery avec tonsure, sandales et tout le toutim) et son disciple Adso de Melk (Christian Slater, aussi débutant que son personnage) enquêtent sur une série de morts suspectes dans une abbaye bénédictine du nord de l'Italie. Les autorités religieuses y voient l'œuvre du démon, mais le minutieux Guillaume subodore un suspect bien plus terre à terre. Alors que le terrifiant inquisiteur Bernardo Gui (F. Murray Abraham) est attendu sur demande de l'abbé (Michael Lonsdale) pour entamer un procès en sorcellerie, les deux franciscains font tout leur possible pour démasquer le véritable coupable et son mobile.

Une œuvre zénith au charme intact

 - Credit: ©  © Neue Constantin / DR
- Credit: © © Neue Constantin / DR

Jean-Jacques Annaud en plein tournage des extérieurs du Nom de la rose, non loin de Rome. © © Neue Constantin / DRProduit à cheval entre la France, l'Allemagne et l'Ital [...] Lire la suite