Les œnologues font « Le Point » : quelle différence entre un vin moelleux et un vin liquoreux ?

Par Christophe Marchais, Œnologue, région Val de Loire
·1 min de lecture
Un vin est moelleux avec une concentration en sucre entre 12 et 45 g/litre. Au-delà, il est liquoreux.
Un vin est moelleux avec une concentration en sucre entre 12 et 45 g/litre. Au-delà, il est liquoreux.

Régulièrement, « Le Point Vin » ouvre ses colonnes aux ?nologues, ces professionnels qui conseillent, analysent et aident les producteurs à faire les meilleurs vins.

Pour la législation vitivinicole, un vin est moelleux dans une fourchette de concentration en sucre entre 12 et 45 g/litre. Tandis qu'un vin est liquoreux au-delà de ces 45 g/litre et jusqu'à 200 g/litre ou plus?

Christophe Marchais,?nologue, région Val de Loire. © DRLeurs modes de production sont identiques, mais varient selon les traditions viticoles des régions, selon les cépages. Mais l'obtention de ces concentrations est un travail de patience, de soin à la vigne avec un soupçon de « chance » pour bénéficier des conditions météorologiques idéales.

Comment concentrer naturellement le raisin ?

Les conditions météorologiques du millésime sont fondamentales, quelques brumes matinales, un ensoleillement doux dans la journée et léger vent d'est. Ces conditions automnales ne sont pas toutes au rendez-vous pour nos viticulteurs, mais la récolte par « tries successives » (4 à 5 tries) permet de choisir au plus près la quintessence des raisins selon son choix entre un moelleux et un liquoreux. Trie n'est pas ici une faute d'orthographe, mais une façon de vendanger en sélectionnant les grains.

Le premier effet de la météo est le passerillage, l'évaporation de l'eau du raisin par le vent. Si la récolte intervient à ce stade, nous obtiendrons un vin moelleux exprimant des arômes de fruits frais, exotique [...] Lire la suite