Nobel de physique, dinosaures et ISS : l'actu des sciences en ultrabrèves

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans cette sélection du 5 octobre 2021 : le prix Nobel de physique a été remis à Syukuro Manabe, Klaus Hasselmann et Giorgio Parisi, deux nouveaux dinosaures ont été découverts sur l'île de Wright et Thomas Pesquet occupe désormais le poste de commandant d'équipage à bord de l'ISS.

L'actualité des sciences du 5 octobre 2021, c'est :

En fondamental : .

  • L'Américain Syukuro Manabe et à l'Allemand Klaus Hasselmann ont aujourd'hui reçu le prix Nobel de physique pour leurs travaux de modélisation et de prévision du changement climatique, conjointement avec l'Italien Giorgio Parisi, physicien spécialisé dans l'étude des particules.

  • Manabe et Hasselmann ont travaillé ensemble sur la "modélisation du climat de la Terre, de quantification de la variabilité et de prévision du réchauffement planétaire".

  • Parisi, quant à lui, est récompensé pour "la découverte de l'interaction entre le désordre et les fluctuations dans les systèmes physiques, de l'atome au système planétaire".

En paléontologie :

  • Sur l'île de Wright, au sud de l'Angleterre, les restes de deux nouvelles espèces de dinosaures datant de 125 millions d'années, au début du Crétacé, ont été découverts.

  • Appartenant tous deux à la famille des spinosauridés, ces deux dinosaures semblent avoir un crâne allongé qui leur donne un air de crocodile.

  • Les noms donnés à ces deux spécimens sont très imagés : "le héron de l'enfer" (Ceratosuchops inferodios) et "le chasseur des berges" (Riparovenator milnerae).

En espace :

  • Depuis une cérémonie traditionnelle qui a eu lieu le 4 octobre 2021, l'astronaute Thomas Pesquet est le premier français à occuper le poste de commandant d'équipage de la Station spatiale internationale (ISS).

  • L'astronaute a déclaré être fier de représenter son pays dans l'espace, et du rôle que la France a joué dans l'aérospatiale et l'exploration spatiale.

  • Il restera à ce poste jusqu'à peu de temps avant le retour de Crew-2 sur Terre en novembre.

En web : .

  • Data scientist et ancienne employée de Facebook, Frances Haugen a révélé des documents internes montrant l'étendue du mal que peut causer le réseau social, mais surtout prouvant que l'entreprise en a pleinement conscience.

  • Dépression, pensées suicidaires, troubles alimentaires, incitations à la violence... Dans les quelques [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles