Publicité

Nobel de la paix : la militante iranienne Narges Mohammadi en grève de la faim

Narges Mohammadi est emprisonnée depuis 2021 dans la prison d'Evin, à Téhéran.  - Credit:SERGEI GAPON / ANADOLU / Anadolu via AFP
Narges Mohammadi est emprisonnée depuis 2021 dans la prison d'Evin, à Téhéran. - Credit:SERGEI GAPON / ANADOLU / Anadolu via AFP

Dimanche, jour de la remise de son prix Nobel de la paix, la militante iranienne Narges Mohammadi va observer une nouvelle grève de la faim, a annoncé sa famille, samedi 9 décembre. Actuellement emprisonnée dans son pays, elle sera représentée à la cérémonie par ses enfants jumeaux de 17 ans, Ali et Kiana, exilés en France depuis 2015 et qui n'ont plus vu leur mère depuis près de neuf ans.

Narges Mohammadi, qui milite notamment contre le port obligatoire du hidjab et la peine de mort en Iran, va faire une grève de la faim « en solidarité avec la minorité religieuse » bahaïe, ont indiqué son frère et son époux lors d'une conférence de presse dans la capitale norvégienne à la veille de la cérémonie Nobel.

« Elle n'est pas ici avec nous aujourd'hui, elle est en prison et elle sera en grève de la faim en solidarité avec une minorité religieuse », a déclaré son frère cadet, Hamidreza Mohammadi, dans une brève déclaration liminaire. L'époux de la militante de 51 ans, Taghi Rahmani, a ensuite précisé que ce geste de solidarité visait la minorité bahaïe, dont deux figures dirigeantes observent elles aussi une grève de la faim. « Elle a dit, « je vais commencer ma grève de la faim le jour où le prix m'est accordé et peut-être que le monde en entendra plus parler » », a-t-il expliqué lors de la conférence de presse.

À LIRE AUSSI Prix Nobel de la paix : Narges Mohammadi a « éclaté de joie […] dans sa cellule » Plus importante minorité religieuse en Iran, la communauté b [...] Lire la suite