Publicité

No Comment : des dauphins morts devant le Parlement européen

Des militants de l'association écologiste Sea Shepherd ont déposé mardi des cadavres ensanglantés de dauphins devant le Parlement européen à Strasbourg, dans l'espoir que l'UE contraigne la France à cesser les techniques de pêche non sélectives.

Plusieurs dizaines de carcasses de dauphins ont été retrouvées sur les plages du littoral Atlantique depuis samedi, un nouvel échouage "massif" que des associations de défense de l'environnement attribuent aux conditions météorologiques et à une "pression de pêche très forte".

Sur les plages de l'île de Ré (Charente-Maritime), au moins une quinzaine de ces cétacés se sont échoués en quelques jours, a déclaré Dominique Chevillon, président de l'association Ré Nature Environnement et vice-président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO).

Citant les remontées d'informations des membres de la LPO, qui alerte régulièrement sur la multiplication des échouages cette année, ce responsable évalue à "environ 200" le nombre de spécimens retrouvés ces dernières heures sur les plages du Golfe de Gascogne.

Face aux ONG et aux scientifiques qui réclament une interruption temporaire de la pêche, le gouvernement a privilégié jusqu'ici des mesures de documentation du phénomène et des solutions techniques, comme des caméras embarquées ou des répulsifs sur les bateaux.