Publicité

Nikos Aliagas victime d'une tentative de cambriolage à Fontenay-sous-Bois : lourde condamnation pour les jeunes malfaiteurs

Début janvier, cinq individus ont tenté de cambrioler la maison de Nikos Aliagas, à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne). Tous ont finalement été jugés, le mardi 30 janvier 2024. "Le Parisien" a dévoilé quelle est leur condamnation.

Nombreuses sont les personnalités à avoir été victimes d'un home-jacking, parfois violent, ces dernières semaines. Vitaa ou encore Bruno Guillon ont pu en témoigner. Et Nikos Aliagas a bien failli rejoindre cette terrible liste. Cinq individus âgés de 19 à 23 ans ont tenté de cambrioler le domicile du présentateur emblématique de TF1 situé à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), dans la nuit du 1er au 2 janvier 2024. Une tentative qui a fort heureusement échoué. Et ce mercredi 31 janvier, nos confrères du Parisien dévoilent que les individus ont été condamnés.

La justice a tranché ! Selon les informations du Parisien, les cinq jeunes impliqués dans la tentative de cambriolage ont été condamnés le 30 janvier à des peines d'une à deux années d'emprisonnement ferme par le tribunal correctionnel du Val-de-Marne, à Créteil pour "tentative de cambriolage et association de malfaiteurs en vue de commettre un potentiel home-jacking". Pour celui condamné à deux ans d'emprisonnement dont un an avec sursis probatoire, il pourra purger la partie ferme de sa peine sous bracelet électronique.

Rappelons qu'ils ont tenté de s'introduire chez le présentateur de la Star Academy, qui n'était heureusement pas présent, tout comme son épouse Tina Grigoriou et leurs enfants, Agathe (née en 2012) et Andréas (né en 2016). Mais, alors qu'ils sortaient précipitamment aux alentours d'1h35 avant de s'engouffrer dans une Citroën DS grise, ils ont été...

Lire la suite


À lire aussi

Nikos Aliagas victime d'une tentative de cambriolage : les détails sur les intentions violentes des malfaiteurs révélés
Nikos Aliagas : Sa résidence en banlieue victime d'une tentative de cambriolage, course-poursuite et garde à vue !
Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"