Publicité

Nikos Aliagas victime d’une tentative de cambriolage, cinq personnes condamnées

Nikos Aliagas a été victime d’une tentative de cambriolage début janvier (photo prise en octobre 2022).
GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP Nikos Aliagas a été victime d’une tentative de cambriolage début janvier (photo prise en octobre 2022).

JUSTICE - Prison ferme. Les cinq jeunes jugés pour tentative de cambriolage chez l’animateur Nikos Aliagas dans la nuit du 1er au 2 janvier ont été condamnés à des peines de prison par le tribunal correctionnel du Val-de-Marne, à Créteil, selon les informations du Parisien confirmées par Actu.fr ce mercredi 31 janvier.

Nikos Aliagas victime d’une tentative de cambriolage, cinq personnes placées en garde à vue

Un homme a été condamné à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis probatoire pendant deux ans, avec une obligation de travail ou de formation et interdiction de paraître dans le département. Un deuxième a été condamné à la même peine, mais il pourra l’effectuer sous bracelet électronique. Les trois autres ont été condamnés à une peine similaire, mais seulement deux ans de prison dont un an avec sursis, précise Actu.fr.

Le Parisien rapporte de son côté la défense des prévenus en garde à vue et à l’audience. Tous (ou presque) ont expliqué avoir été recrutés sur la messagerie Telegram. Plusieurs milliers d’euros leur étaient promis pour effectuer cette tâche. Les commanditaires ne sont pas connus.

Ils ont également assuré ne pas savoir qui habitait dans le pavillon visé. Ils ont seulement appris quelques jours avant, « la veille ou l’avant-veille », que leur victime était « riche et célèbre ». Ils sont passés à l’acte juste après le nouvel an, alors que l’animateur était à l’étranger.

Cyril Lignac, Vitaa, Bruno Guillon...

Leur coup est vite tombé à l’eau, puisque des effectifs de la brigade anticriminalité (BAC) de Nogent-sur-Marne, en proche banlieue sud-est de Paris, qui patrouillaient dans les environs, ont entendu l’alarme de l’animateur de 54 ans retentir vers 1 h 40.

Se rendant sur place à Fontenay-sous-Bois, en bordure du bois de Vincennes, les policiers ont alors repéré une Citroën DS en train de quitter précipitamment une place de stationnement, tous feux éteints, et prendre la fuite à vive allure. Le conducteur a refusé de s’arrêter et poursuivi sa course à Nogent-sur-Marne puis Joinville-le-Pont avant de percuter un terre-plein central et un arbre.

Les forces de l’ordre ont découvert à bord du véhicule des cagoules, des gants, du gros scotch et un collier de serrage. Hospitalisés pour des blessures légères, les cinq occupants de la Citroën qui n’ont finalement pas réussi à pénétrer dans le domicile de Nikos Aliagas ont ensuite été placés en garde à vue.

Ces dernières semaines, les cambriolages, ou tentatives, de domiciles de célébrités se sont multipliés en région parisienne. Après la nuit infernale passée par Bruno Guillon et sa famille au mois de septembre, c’est la chanteuse Vitaa qui a été cambriolée en décembre par plusieurs individus armés à Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine. Samy Naceri ou encore Cyril Lignac ont aussi été victimes.

À voir aussi sur Le HuffPost :

À Paris, le corps d’une femme retrouvé dans une chambre d’hôtel : ce que l’on sait

Jean-François Piège victime d’un cambriolage à Paris, la nourrice ligotée par les cambrioleurs