Nicolas Sarkozy se dit "rassuré" par l'accueil du public après la condamnation dont il a fait appel

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Nicolas Sarkozy se rend à une séance de dédicaces samedi 2 octobre 2021, deux jours après sa condamnation dans l'affaire Bygmalion - BFMTV
Nicolas Sarkozy se rend à une séance de dédicaces samedi 2 octobre 2021, deux jours après sa condamnation dans l'affaire Bygmalion - BFMTV

"L'accueil est chaleureux, c'est très émouvant... et très rassurant sur l’état d’esprit du pays." Nicolas Sarkozy est visiblement ravi de l'accueil que lui ont réservé les admirateurs (environ 200 selon l'AFP) qui se sont pressés ce samedi à partir de 11 heures à la librairie Lamartine, située rue de la Pompe dans le XVIe arrondissement de Paris, pour que l'ancien chef de l'Etat leur dédicace son dernier livre.

Le "plaisir" de Nicolas Sarkozy après le message de Jean Castex

Pour l'auteur de Promenades, c'est surtout une première sortie publique depuis sa condamnation jeudi pour le financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012 dans le cadre de l'affaire Bygmalion. Condamné à un an de prison ferme - une peine aménageable à domicile sous surveillance électronique - il a interjeté appel contre cette décision de première instance. S'exprimant à notre micro et devant notre caméra, l'ancien président de la République a expliqué se sentir réconforté par ce contact avec la foule:

"Les gens ne sont dupes de rien c’est ça l’important. Ils ont compris."

L'ancien locataire de l'Élysée a également salué le message "d'amitié et d'affection" que le Premier ministre Jean Castex, son ancien secrétaire général-adjoint de l'Élysée, lui a adressé jeudi soir sur le plateau du 20h de TF1: "Ça m'a fait très plaisir, et ça ne m'étonne pas de lui." Il a en revanche refusé de dire si Emmanuel Macron lui avait apporté un soutien plus discret: "Demandez lui, ce n'est pas à moi de le dire".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles