Publicité

Comment Nice peut priver Manchester United de Coupe d'Europe (ou l'inverse) la saison prochaine

Dans le même bateau et rivaux en même temps. Manchester United et Nice, qui partagent le même actionnaire avec Sir Jim Ratcliffe, risquent de se livrer un duel à distance dans la course à la qualification européenne dans leur championnat respectif. Selon les règlements de l’UEFA, deux clubs appartenant à un même actionnaire ne peuvent pas disputer la Coupe d’Europe en même temps.

Propriétaire de Nice par le biais de sa société Ineos, Ratcliffe détient officiellement 27,7% des parts de Manchester United depuis décembre après avoir déboursé 1,17 milliard d’euros. Sa participation atteindra même les 30% après avoir injecté 277 millions d’euros supplémentaires. En attendant, il a déjà repris les opérations footballistiques du club avec Jean-Claude Blanc et Sir David Brailsford.

Priorité à l'équipe la mieux classée

Si le règlement de l’UEFA tend à évoluer en permettant à plusieurs équipes du même propriétaire de jouer dans la même compétition en Europe à l'avenir, l'interdiction reste en vigueur. "Il est exact que Manchester United et Nice ne peuvent pas jouer dans la même compétition", a confirmé une source de l’instance au Sun. "Ils pourraient jouer dans différentes compétitions, car il n'y a plus de ‘reversement’ entre les compétitions."

Cinquième de L1 avant la trêve internationale, Nice serait en Ligue Europa la saison prochaine si le classement en restait là. Une compétition que peut aussi briguer Manchester United, 6e de Premier League à six longueurs de Tottenham, 5e et qualifié pour la C3. Un sacre de Manchester City en FA Cup rendrait l'actuelle position qualificative. Or, si Nice et Manchester United se hissent dans la même compétition européenne, le club le mieux classé dans son championnat aurait la priorité (ici, Nice), l’autre étant relégué dans la compétition inférieure (la Conference League pour Manchester United).

En revanche, un sacre de Manchester United en FA Cup rendrait la priorité aux Red Devils sur la 5e place de Nice. En cas de qualification en Ligue des champions des deux équipes Ineos, la place serait attribuée à l'équipe la mieux classée dans son championnat. Si elles terminent à la même position, Manchester aurait la priorité grâce à la meilleure place de l'Angleterre au classement du coefficient de l'UEFA (première, la France est 5e).

Nice pourrait aussi éjecter Manchester United de toutes Coupes d’Europe si les deux clubs se qualifient en Conference League dans le cas où le Gym terminait 6e de L1 et Manchester United 7e de PL (mais qualifié en C4 en bénéficiant d’un sacre de City en Cup).

En début de saison, des doutes entouraient la participation de Toulouse en Ligue Europa en raison d’une possible confrontation face à l’AC Milan, détenu par le même fond d’investissement américain (RedBird Capital Partners) mais le TFC avait montré patte blanche durant l’été en procédant à une réorganisation de son organigramme pour prouver qu'il n'existe pas de passerelles avec le board de l'AC Milan. Celles entre Manchester United et Nice sont actuellement bien plus solides. Une qualification simultanée de Manchester United et Nice dans la même compétition pourrait pousser Ineos au même type de réorganisation l’été prochain pour éviter de mettre l'un des deux sur la touche.

Article original publié sur RMC Sport