Neuf morts dans des attentats suicide à Maiduguri au Nigeria

MAIDUGURI, Nigeria (Reuters) - Plusieurs kamikazes ont actionné leurs charges, tuant neuf personnes et en blessant 13 autres dans l'agglomération de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, a rapporté lundi la police. Des attentats suicide ont été commis à plusieurs reprises ces dernières semaines dans Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, et dans ses environs. Douze personnes avaient ainsi péri le 19 juin et 14 autres le 7 juin. Maiduguri est la grande ville du Nigeria la plus durement touchée par les attaques du groupe islamique Boko Haram. Un kamikaze a tué un gardien après avoir fait irruption à l'intérieur de l'université de Maiduguri, près du centre de la ville, dimanche soir, a rapporté la police de l'Etat de Borno. Une heure plus tard, quatre femmes kamikazes ont tué huit personnes dans les faubourgs de Zannari. Lundi matin, très tôt, deux femmes kamikazes se sont fait exploser à l'université de Maiduguri, sans faire de victimes. (Lanre Ola; Eric Faye pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles