Publicité

Netflix acte des mesures plus strictes contre le partage de mots de passe

Netflix acte des mesures plus strictes contre le partage de mots de passe

Afin d'attirer davantage d'abonnés et de contrer le ralentissement de sa croissance, Netflix a dévoilé son projet, promis de longue date, de réprimer le partage généralisé des mots de passe de compte aux États-Unis. Le service de streaming limitera désormais le visionnage de ses programmes aux États-Unis aux personnes résidant dans le même foyer.

Toutefois, les abonnés aux formules standard ou premium de Netflix, qui coûtent entre 14 et 18,50 euros (15,50 et 20 dollars) par mois, auront la possibilité d'autoriser une personne supplémentaire vivant hors de leur foyer à utiliser leur mot de passe pour un supplément de 7,50 euros (8 dollars) par mois. Cela représente une réduction de 1,9 € (2 $) par rapport à l'offre de base de la société.

Bien que les détails concernant la manière dont Netflix authentifiera les identités ou les comptes des abonnés n'aient pas été divulgués, la société affirme que tous les membres du foyer d'un client américain pourront continuer à regarder des séries télévisées et des films, quel que soit l'endroit où ils se trouvent.

Avec environ 70 millions d'abonnés américains, Netflix a décidé de limiter le partage des mots de passe après avoir laissé libre cours à cette pratique pendant des années, car l'entreprise a connu une croissance rapide du nombre de ses abonnés et n'avait guère intérêt à risquer de mécontenter ses clients.

Pourquoi maintenant ?

Matt Dunham/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Une femme passe devant un panneau publicitaire pour la série télévisée "The Crown" dans le centre de Londres. - Matt Dunham/Copyright 2020 The AP. All rights reserved

Pendant cette période, on estime que 100 millions de personnes dans le monde ont profité de mots de passe obtenus auprès d'amis et de membres de leur famille pour profiter du contenu de Netflix sans payer, avec des séries à succès comme "The Crown" et des films tels que "All Quiet On The Western Front" parmi les choix les plus populaires.

Ces mots de passe partagés ont circulé parmi les 232,5 millions d'abonnés payants de Netflix dans le monde, qui ont contribué à la majorité des 30 milliards d'euros (32 milliards de dollars) de revenus de l'entreprise l'année dernière.

Toutefois, la faible croissance du nombre d'abonnés de Netflix au cours de l'année écoulée, y compris les pertes de clients les plus importantes depuis plus d'une décennie, a incité l'entreprise à adopter une position plus ferme.

La répression du partage de mots de passe a d'abord commencé au Canada, en Nouvelle-Zélande, au Portugal et en Espagne, après des actions similaires en Amérique latine, suscitant de vives réactions chez les internautes, notamment en France.

En outre, avant de mettre en œuvre des mesures plus strictes, Netflix a introduit des fonctionnalités telles que la possibilité de transférer des profils afin d'aider les utilisateurs à conserver leur historique de visionnage même lorsqu'ils ne peuvent plus accéder aux émissions gratuitement.

Les efforts de Netflix pour encourager davantage de spectateurs à payer pour accéder à ses programmes coïncident avec l'introduction d'un forfait mensuel de 6,50 € (7 $) qui inclut pour la première fois des publicités. Depuis le lancement de cette option, Netflix a gagné 9 millions d'abonnés supplémentaires dans le monde, même si tous n'ont pas opté pour le forfait le moins cher.

Le supplément pour les téléspectateurs en dehors des foyers des abonnés aux États-Unis, bien qu'inférieur au coût du plan de streaming de base de Netflix, intervient à un moment où les Américains réduisent leurs dépenses discrétionnaires en raison de l'inflation élevée. Cette situation, conjuguée à la concurrence accrue d'autres services de streaming, a contribué au ralentissement de la croissance de Netflix.

Que se passe-t-il au Royaume-Uni ?

Parallèlement à ses efforts aux États-Unis, Netflix a commencé à sévir contre le partage de mots de passe au Royaume-Uni. La société a envoyé des lettres à près de quatre millions d'abonnés britanniques identifiés comme partageant leurs mots de passe avec des personnes extérieures à leur foyer.

Le cabinet d'études Digital-i estime qu'environ un quart des 15 millions d'abonnés britanniques de Netflix s'adonnent au partage de mots de passe.

Netflix rappelle aux personnes qui partagent leur mot de passe que leur compte n'est destiné qu'à eux-mêmes et aux personnes avec lesquelles ils vivent.

Dans un courriel adressé à ses abonnés, Netflix les encourage à passer en revue les appareils connectés à leur compte et à déconnecter tout appareil non autorisé. En outre, le courriel suggère d'envisager un changement de mot de passe pour plus de sécurité.