Publicité

Netflix : plus que 7 jours pour voir le seul film qui raconte la vraie vie de Brad Pitt… mais en film d’horreur !

Paramount Pictures France
Paramount Pictures France

Attention spoilers ! Cet article révèle l’intrigue de World War Z. Si vous ne l’avez pas vu, ne lisez pas ce qui suit.

Quand on se penche sur la filmographie de Brad Pitt et qu’on tombe sur World War Z, il y a comme quelque chose qui cloche. Pourquoi ce film ? Pourquoi un film de zombies dans la carrière d’un des acteurs les plus reconnus du moment ? Car, en effet, la star a travaillé sa filmographie au fil des années et a soigneusement évité le jeu des superproductions estivales sitôt vues, sitôt oubliées.

La réponse est simple : parce que World War Z est en fait l'histoire de Brad Pitt.

De quoi ça parle déjà ? World War Z démarre un jour comme les autres. Mais Gerry Lane (Brad Pitt) et sa famille se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre sur leur trajet quotidien. Il comprend rapidement que la situation est extraordinaire au sens littéral du terme. Les gens s’en prennent violemment les uns aux autres. Un virus mortel est en train de se propager.

À grand renforts de moyens dignes des plus grosses superproductions hollywoodiennes et d’effets spéciaux plutôt réussis, World War Z sort des rails classiques du film de zombies. Certaines séquences surprennent. Les personnages principaux montent constamment dans des avions pour survoler des lieux. Peut-être pas seulement pour le plaisir des vues aériennes...

Mais si on lit entre les lignes, l’intrigue de World War Z est en fait très claire. C’est l’histoire de Brad Pitt, la plus célèbre des célébrités et un père de famille.

Pensez au film en ayant ce prisme en tête. Le film commence avec Brad Pitt essayant de vivre la vie d’un père de famille normal avec sa femme et ses enfants. Mais ils sont aussitôt assiégés par une horde de créatures terrifiantes et baveuses. Selon cette métaphore, les zombies remplacent les paparazzis ou toute personne avide d’en savoir plus sur sa star préférée en se jetant sur la moindre info ayant son nom dans le titre.

Il est clair que Gerry/Brad et sa famille ne peuvent pas retourner chez eux. Ils ont besoin de vivre dans un endroit sûr, à l’écart du monde. Dans le film, c’est le centre de commandement de l’ONU à bord d’un navire. En prime, ils adoptent en cours de route un orphelin.

Pendant tout le film, Gerry parcourt le monde. Comme Brad Pitt. Et à chaque fois, c’est l’émeute. Une émeute de zombies, mais ça semble comparable à une émeute de fans enragés. À la toute fin, il s’injecte une maladie mortelle car il a compris que les zombies ne s’attaquent pas aux personnes malades en phase terminale ou les personnes gravement blessées, car elles ne sont pas des hôtes appropriés pour l'infection.

Gerry/Brad marche alors dans un couloir rempli de créatures en état de mort cérébrale. Elles se retournent, courent vers lui – et finalement passent juste à côté de lui. C'est le rêve ultime de la star hollywoodienne assiégée. La possibilité de se promener librement, sans craindre que quiconque vienne le déranger, lui sauter au cou qu’il soit seul ou en famille.

World War Z quitte le catalogue de Netflix le 1er avril.

Lire la suite sur AlloCiné

5 scènes coupées de films qui ont coûté des millions de dollars aux studios

"Félicitations" : la drôle d'anecdote de Pio Marmaï avec Brad Pitt aux César

Ce soir à la télé : vous avez toujours rêvé d’avoir des parents comme Gérard Jugnot et Josiane Balasko

Nouveau en streaming : Kiefer "Jack Bauer" Sutherland est de retour dans un thriller et ça ne plaisante pas !

« Les Frères Scott » : les fans de Brooke ont raté une histoire d'amour improbable

Quiz Cinéma : impossible de reconnaître ces 10 films tournés à Paris !