"Ce n'est pas ce que je voulais dire...": finalement, Brad Pitt n'envisage pas encore la retraite

Après avoir tenu des propos qui laissaient penser qu'il pourrait se retirer du cinéma, l'acteur de 58 ans évoque un malentendu.

À 58 ans, Brad Pitt a décidé de savourer la vie et de prendre les films les uns après les autres. Un projet qui n'a rien à voir avec la retraite, promet l'acteur de Fight Club lors d'une rencontre avec des journalistes à Paris.

Dans une interview au magazine GQ fin juin, la star américaine avait évoqué la sensation de vivre "le dernier semestre" de sa carrière. Des propos qui avaient laissé penser que l'acteur, révélé dans Thelma et Louise au début des années 1990, s'apprêtait à raccrocher les gants.

"Ce n'est pas ce que je voulais dire...", précise Pitt, balayant l'idée de "retraite". "Ce que je voulais dire, c'est que j'affronte déjà la dernière ligne droite, la dernière saison", précise-t-il. Et la question est désormais "comment ai-je envie de passer ce temps?". "Dans tous les cas, rien à voir avec la retraite", insiste-t-il.

Venu lundi soir présenter Bullet Train, en salles le 3 août en France, l'acteur joue à fond la carte du cool californien, se montrant ravi d'avoir participé au film. Humour noir et gags ponctuent cette comédie policière se déroulant dans un train entre Tokyo et Kyoto, dans lequel sept meurtriers tentent de se liquider.

"De film en film"

"J'aime faire toutes sortes de films", affirme celui qui a tourné avec des réalisateurs aussi éclectiques que Quentin Tarantino, Terrence Malick, David Fincher, Guy Ritchie et les frères Coen.

"À mon âge, on a fait suffisamment d'erreurs et par chance, accumulé suffisamment d'expérience, pour distinguer ce qu'on a fait de bien et ce qu'on fait de mal", lance-t-il.

Once upon a Time in Hollywood de Tarantino lui a valu un Oscar en 2020, et l'acteur n'est pas à court de projets. Son prochain film Babylon, réalisé par Damien Chazelle (La La Land), se déroulera en plein âge d'or hollywoodien et sera l'occasion pour Pitt de retrouver Margot Robbie, avec qui il avait tourné dans le Tarantino.

Comme producteur au sein de la société Plan B, l'acteur est aussi très actif et a vu trois de "ses" films récompensés par des Oscars: Les infiltrés, Twelve Years a Slave et Moonlight.

"J'adore ça: tu arrives à mettre en avant de nouveaux talents, tu fais partie de projets dans lesquels tu n'aurais pas forcément ta place en tant qu'acteur", déclare-t-il. "Et pour le reste, je ne sais pas... Je vais de film en film, et la dernière chose que j'ai faite décide de ce que je ferai après", dit-il.

Fan du film "Elvis"

Dans le débat qui agite le 7e art sur les plateformes de streaming, Brad Pitt choisit la voie du milieu. "J'aime à la fois les plateformes de streaming et les salles de cinéma", dit-il, loin d'un Tom Cruise qui veut voir ses films sortir exclusivement en salles.

"Les films étaient devenus si chers... Il y avait soit des projets énormes, soit des choses plus intimes, et il semblait ne pas y avoir de place pour autre chose entre les deux", déclare l'acteur. Dans ce contexte, "les plateformes ont ouvert le terrain à d'autres voix", analyse-t-il.

"Je suis impressionné par les choses que je vois", ajoute-t-il, les yeux pétillants. Mais en même temps "je viens tout juste de voir Elvis en salles. Je suis un grand fan de (l'acteur) Austin Butler, je pense qu'il va faire de grandes choses. Et j'ai tellement passé un bon moment, c'était génial d'être de retour au cinéma".

"Brad n'est pas seulement une légende, c'est un maître dans ce qu'il fait. Et je pense que nous l'avons rencontré à un moment de sa carrière où il veut s'amuser le plus possible", explique Brian Tyree Henry, un des acteurs de Bullet train. "Son rire est contagieux ".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Brad Pitt

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles