"Ce n'est pas ce que je dis qu'on attaque, c'est moi": Omar Sy revient sur son interview "polémique"

Omar Sy lors d'une avant-première à Hollywood (États-Unis), le 13 février 2020. - Frederic J. Brown - AFP
Omar Sy lors d'une avant-première à Hollywood (États-Unis), le 13 février 2020. - Frederic J. Brown - AFP

"Les gens qui savent lire comprennent ce que j'ai voulu dire". L'acteur Omar Sy est revenu ce mardi soir chez nos confrères de Quotidien sur l'interview qu'il a accordée au Parisien le week-end dernier.

Dans les colonnes du journal, le comédien qui est l'affiche ce mercredi de Tirailleurs avait notamment été interrogé sur la guerre en Ukraine et évoqué par la suite les conflits qui ont frappé et frappent aussi le continent africain. "Ça n’a jamais cessé depuis la Seconde Guerre mondiale. Je suis surpris que les gens soient si atteints. Ça veut dire que quand c’est en Afrique vous êtes moins atteints?", avait répondu Omar Sy au journal.

Des propos qui ont fait réagir plusieurs personnalités politiques et sur lesquels l'acteur a été interrogé sur le plateau de Yann Barthès.

"Ce n'est pas ce que je dis qu'on attaque, c'est moi"

"Il y a un système qui est en place et à chaque fois que je sors de ma cachette avec ma petite barbe, on vient aller me chercher des polémiques sur ce que j'ai dit pour que je rentre dans des explications. Je n'ai pas envie", déclare dans un premier temps Omar Sy sur TMC. "Ce que j'ai dit, je l'ai dit. Comprenne qui voudra et si voulez comprendre autre chose, comprenez autre chose".

Omar Sy déplore que cette histoire vient "faire un nuage de fumée autour de la promotion de ce film" qui "parle bien de la France et de la guerre".

"Ce n'est pas ce que je dis qu'on attaque, c'est moi. C'est pas un problème: trop tard les gars", a ajouté l'acteur dans un sourire.

"Ce que je refuse de faire c'est de me justifier"

Omar Sy a également été interrogé sur ses propos quant au survol de la Croisette par la Patrouille de France pour la promotion du film Top Gun Maverick. Un show qui a eu lieu lors du festival de Cannes au cours duquel Tirailleurs était également présenté. "J’ai une pensée pour les tirailleurs. Qui méritent, beaucoup plus que Tom Cruise, la Patrouille de France", avait déclaré le comédien dans le Parisien.

"Je ne vais pas m'expliquer là-dessus, ce que je dis est assez clair [...] je ne vais pas rentrer dans le système d'expliquer ce que j'ai dit", réagit-il ce mardi sur Quotidien.

"Ce que je refuse de faire c'est de me justifier, je ne dois rien à personne, je suis Français", conclut l'acteur.

Article original publié sur BFMTV.com