Publicité

"Je n'en resterai pas là" : la colère de la mère de l'homme retrouvé mort pendant les intempéries dans le Gard

Alors que son fils et sa petite-fille ont été retrouvés morts après avoir été emportés par une rivière en crue dans le Gard, Christiane est prête à avoir "le fin mot de l'histoire" et n'exclut pas de poursuivre les autorités en justice.

"C'est dramatique." Samedi 9 mars au soir, vers 23h30, deux enfants, âgés de 4 et 13 ans, avaient été emportés avec leurs parents, quand leur voiture avait été happée par les eaux du Gardon en tentant de traverser un pont submersible à Dions, un village de 500 habitants au nord de Nîmes.

Alors que la mère, âgée de 40 ans, avait pu être sauvée avant que la voiture ne soit emportée par le flot, les corps du père de famille et de la fillette de 4 ans ont été découverts par les autorités, tandis que le garçon est encore recherché.

Christiane, mère du père de famille, s'est confiée ce mardi auprès de BFMTV sur le drame, quelques minutes avant que la préfecture n'annonce la découverte du corps de sa petite-fille. "Tant que je n'aurai pas vu mon fils, ça n’ira pas. C'est difficile à 41 ans de partir dans des circonstances comme ça", a-t-elle déclaré, alors que l'autopsie du corps est en cours.

Une possible plainte

D'après la préfecture du Gard, la famille a tenté de traverser le pont submersible vers 23h30, et à 23h45 "la barrière fermant physiquement la chaussée" a été installée. Ce que reproche Christiane, qui réfute toute imprudence de sa belle-fille qui conduisait avec ses petits-enfants à bord.

"Mon fils n'aurait jamais emprunté ce pont avec ses deux enfants à bord et sa compagne, s'il avait été fermé (...) Jamais ils ne se seraient engagés avec de l’eau", a-t-elle assuré.

Selon elle, ce pont submersible connu dans le secteur aurait dû être fermé à temps. "Je n'en resterai pas là (...) J'aurai le fin mot de l'histoire. J'irai jusqu'au bout." C'est pourquoi elle n'exclut pas, à moyen terme, de porter plainte contre le département ou la commune. "Je continuerai je suis persévérante, même dans le deuil (...) Je suis très en colère, mais je suis combative."

Le bilan des violentes intempéries du week-end dans le sud-est de la France est donc désormais de six morts, cinq emportés par les eaux dans le Gard et un octogénaire retrouvé lundi dans le fleuve Hérault.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Inondations : Attal annonce une réduction du délai de paiement des assureurs