Publicité

Neige et verglas : À Arras, la température a battu un record de froid ce vendredi 19 janvier

Les températures enregistrées dans les Hauts-de-France sont descendues bien en dessous de -10 °C ce vendredi 19 janvier. Photo d’illustration dans un champ enneigé à Lorgies, dans le nord de la France, le 18 janvier 2024.
DENIS CHARLET / AFP Les températures enregistrées dans les Hauts-de-France sont descendues bien en dessous de -10 °C ce vendredi 19 janvier. Photo d’illustration dans un champ enneigé à Lorgies, dans le nord de la France, le 18 janvier 2024.

MÉTÉO - Des températures négatives parfois exceptionnelles. Le début de journée de ce vendredi 19 janvier a été marqué par un froid encore plus glacial que ces derniers jours, où le thermomètre était déjà régulièrement descendu sous les -10 °C. Aux alentours de 7 heures ce matin, le mercure affichait ainsi -14 °C à Calais et même un peu plus bas dans les terres du Pas-de-Calais.

Ce bonnet pour le nez venu de Corée a l’air ridicule, mais n’est pas si inutile qu’il n’y paraît

Météo-France indique en effet que « la valeur la plus froide observée en France (ce vendredi) se situe à Arras avec -14,7 degrés ». Sur Twitter, les météorologues se sont enthousiasmés de ce record historique dès le matin. « Mesdames et Messieurs, applaudissez ! Un record absolu de froid a été battu ce matin en France : -14,6 °C à Arras. Quel exploit ! », s’est exclamé l’agrométéorologue Serge Zaka.

Il reste à préciser que la station arrageoise est plutôt récente, puisqu’installée en 1987. Elle « n’a vécu aucune vague de froid historique », tempère à ce propos Serge Zaka. Météo France complète : « il y a eu une vague de froid très importante en 1985 mais nous n’avions pas de station à Arras ».

La température négative de -14,6 °C, digne des pays scandinaves, n’en reste pas moins impressionnante. Le dernier record établi remontait justement à l’année d’inauguration de la station : le thermomètre était alors descendu à -14,1 °C.

Une nuit glaciale, -12 °C dans l’Oise et la Somme

Les Arrageois n’ont pas été les seuls à grelotter ce matin. La nuit a été particulièrement dégagée alors que le sol était encore couvert de neige, ce qui explique qu’elle ait été aussi froide, note l’observatoire Keraunos. Seul le littoral a ainsi été épargné par le gel, tandis que dans les terres les températures sont descendues très bas.

Dans l’Oise et la Somme, -12 °C ont été enregistrés à Rouvroy-les-Merles et Doullens, comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, partagée par le météorologue Guillaume Séchet. Il a fait à peine plus « chaud » à Beauvais, Forges ou encore Épehy, avec -11 °C. À Lille, il faisait -7 °C ce vendredi matin, et c’était -5 °C du côté du Touquet.

En raison de ce froid exceptionnel et de la neige, les transports scolaires ont à nouveau été suspendus ce vendredi dans les Hauts-de-France, c’est également le cas dans les départements normands de l’Eure et de la Seine-Maritime.

En conséquence, les cours sont suspendus dans certains lycées et collèges. Les rectorats de Lille et d’Amiens ont appelé les établissements à maintenir un « accueil minimum » et des enseignements à distance. La plupart des écoliers restent donc au chaud toute la journée, avant le week-end qui s’annonce toujours aussi froid.

À voir également sur Le HuffPost :

Le chauffage, ce sujet de tension dans le couple : « Il a sorti les rapports de l’ADEME pour me convaincre »

À Nancy, le verglas transforme la place Stanislas en patinoire