Publicité

"Vous ne me voyez plus" : pourquoi Cyril Hanouna veut prendre le large avant l’été prochain

Dans son émission Touche pas à mon poste, mardi 28 novembre 2023, Cyril Hanouna a évoqué de nombreux sujets d'actualité. Parmi eux, le prix du ticket de métro qui va largement augmenter entre le 20 juillet et le 8 septembre 2024, le temps des Jeux Olympiques de Paris. Ainsi, le ticket de métro unitaire passera à 4 euros, contre 2,10 euros actuellement. Il ne sera plus possible d'acheter de Navigo Jour et Semaine. A la place, un pass Paris 2024 sera créé avec une tarification spéciale : 70 euros la semaine, contre 30 euros actuellement. En revanche, les détenteurs d'un pass Navigo mensuel ou annuel ne sont pas concernés par ces nouveaux tarifs JO. Le célèbre animateur n'a pas caché sa stupéfaction devant le prix qui sera proposé aux touristes et aux usagers pour prendre le métro durant cet événement sportif. "Quand j'ai appris ça, ça m'a flingué la journée", a-t-il lancé dans un premier temps. Même s'il ne prend pas le métro, il a assuré penser aux usagers. "De toute manière, moi je vous le dis tout de suite, cet été, à partir du 15 juin et jusqu'au 15 septembre, vous ne me voyez plus. Je vais fuir les JO", a-t-il ainsi révélé.

Cyril Hanouna aura toujours le regret de ne pas avoir participé aux Jeux Olympiques

Si les chroniqueurs ont rappelé au trublion de C8 que les Jeux Olympiques de Paris ne débutaient pas avant le mois de juillet, il a répliqué en disant que de toute manière il comptait bien partir dès le mois de juin. Evoquant (...)

Lire la suite sur Closer

Meurtre de Brianna Ghey : ces messages accablants des tueurs présumés de l’adolescente transgenre lus au tribunal
"Interdit aux cons" : l’incroyable appartement de Jenaye Noah, en colocation avec son frère et sa soeur à Montmartre
Astrologie 2023 : ce qui attend le signe du Bélier en décembre côté argent
Disparition de Mélodie, 34 ans, à Marseille : pourquoi ses deux enfants ont été confiés à leur oncle
Brigitte Macron en retrait : ce look sage éclipsé par la robe sensationnelle de Máxima des Pays-Bas à Paris