Publicité

"Je ne veux pas faire partie du problème", Dahoud confirme son départ de la sélection syrienne

Mahmoud Dahoud sort du silence. Alors que la fédération syrienne de football avait publié mardi un communiqué annonçant le départ de Mahmoud Dahoud du rassemblement puisque l'équipe n'aurait "pas su répondre à ses attentes", le joueur confirme un problème au niveau des "conditions" offertes à la sélection syrienne.

"En ce qui concerne les nouvelles et les rumeurs dans les médias, je tiens à clarifier mes sentiments et ma position. En tant que professionnel expérimenté du football, je pense profondément que chaque joueur devrait être capable de donner le meilleur de lui-même pour honorer son pays, son drapeau et son équipe nationale", a expliqué celui qui avait disputé deux rencontres avec l'Allemagne.

"Les promesses faites ne sont pas tenues"

"Et pour ce faire, chaque joueur doit être placé dans les meilleures conditions possibles, en particulier sur le terrain. Le football de haut niveau fonctionne avec des principes spécifiques qui doivent être connus, respectés et appliqués. Lorsque vous ne sentez pas que ces principes et ces conditions sont respectés et que les promesses faites ne sont pas tenues, vous devez prendre du recul."

"Si vous n'avez pas le droit d'être une solution, au moins vous n'avez pas à faire partie du problème, explique-t-il. Compte tenu du plus grand respect que j'ai pour mon pays, mon drapeau et mon peuple, je ne ferai aucun commentaire sur la déclaration de la fédération syrienne et les accusations présumées qui y sont liées le jour du match, souhaitant le meilleur à l'équipe nationale, qui est la chose la plus importante sur laquelle se concentrer."

Une victoire 7-0, sans lui

Mahmoud Dahoud avait quitté mardi sa nouvelle équipe nationale à quelques heures d'une rencontre qualificative pour le prochain Mondial face à la Birmanie (victoire 7-0). La fédération avait pourtant communiqué mardi sur les réseaux sociaux à propos de l'arrivée de Mahmoud Dahoud au sein du groupe. L'actuel joueur de Stuttgart devait aider la sélection à prendre des points en vue du Mondial 2026, alors que la Syrie est toujours dominée par le Japon dans son groupe d'éliminatoires.

Article original publié sur RMC Sport