Publicité

"Il ne veut pas de votre voix": Joe Biden lance un appel aux électeurs de Nikki Haley, battue par Donald Trump

"Donald Trump ne veut pas de votre voix" : l'équipe de campagne de Joe Biden a lancé vendredi une publicité pour tenter de séduire les électeurs de Nikki Haley, défaite lors de la primaire républicaine par l'ancien président.

Le montage vidéo de trente secondes compile des extraits de discours et d'interviews de Donald Trump dénigrant son ancienne rivale, une "cervelle de moineau" qui ne serait "pas du bois dont on fait les présidents."

La vidéo débute avec le message "Si vous avez voté pour Nikki Haley, Donald Trump ne veut pas de votre voix", et se termine sur le magnat de 77 ans assurant n'avoir "pas besoin plus que ça" de ces électeurs.

Cette publicité va être diffusée pendant trois semaines sur diverses plates-formes internet dans huit Etats promettant d'être très disputés en novembre, et en ciblant certaines banlieues résidentielles où la républicaine a fait de bons scores, selon un communiqué de l'équipe de campagne du président américain, candidat à un second mandat.

Pas de consigne donnée par l'ancienne candidate

Joe Biden s'adresse aux électeurs "qui veulent vivre dans un pays protégé du chaos, de la division et de la violence qu'entraînerait un autre mandat de Donald Trump" a commenté Michael Tyler, directeur de communication du démocrate de 81 ans.

Donald Trump a très largement devancé l'ancienne ambassadrice à l'ONU, âgée de 52 ans, lors des primaires.

Nikki Haley s'était retirée de la course le 6 mars et Joe Biden avait immédiatement affirmé qu'il y "avait une place" à ses côtés pour les partisans de l'ancienne gouverneure de Caroline du Sud.

La principale intéressée n'a pas donné de consigne à ses partisans, disant espérer que Donald Trump s'attacherait désormais à "mériter (leurs) voix".

Biden et Trump au coude-à-coude dans les sondages

La quinquagénaire n'a jamais vraiment menacé le milliardaire dans la course à la Maison Blanche.

Tenante de positions conservatrices pures et dures sur l'économie de marché, la criminalité et les moeurs, elle a séduit de nombreux électeurs centristes ou indépendants en misant sur l'envie de renouveau politique.

L'élection présidentielle a toutes les chances, comme en 2020, de se jouer sur de faibles écarts de voix dans une poignée d'Etats. Joe Biden et son rival sont pour l'heure au coude-à-coude dans les sondages.

Article original publié sur BFMTV.com