Publicité

« Il ne survivra pas » : la femme de Julian Assange alerte sur les risques de son extradition vers les États-Unis

Stella Assange, épouse du fondateur de WikiLeaks, alerte sur l'état de santé de son mari qui est détenu en prison depuis cinq ans et qui risque d'être extradé vers les États-Unis.  - Credit:Mark Thomas/Shutterstock/SIPA / SIPA / Mark Thomas//SIPA
Stella Assange, épouse du fondateur de WikiLeaks, alerte sur l'état de santé de son mari qui est détenu en prison depuis cinq ans et qui risque d'être extradé vers les États-Unis. - Credit:Mark Thomas/Shutterstock/SIPA / SIPA / Mark Thomas//SIPA

« S'il est extradé vers les États-Unis, il ne survivra pas. » Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, tente, à partir de ce mardi 20 février, un dernier recours contre son extradition vers les États-Unis. À l'approche de l'audience devant la Haute Cour à Londres, sa femme, Stella Assange, a alerté sur l'état de santé de l'Australien détenu depuis cinq ans à la prison de Belmarsh.

« Cette affaire va déterminer s'il vivra ou mourra, essentiellement », a-t-elle témoigné à la BBC, lundi soir, à la veille de son passage devant la justice britannique.

"If he's extradited to the US, he won't survive it."

Stella Assange, wife of WikiLeaks founder Julian Assange, speaks to @MishalHusain ahead of his final appeal in a UK court tomorrow.#R4Today

— BBC Radio 4 Today (@BBCr4today) February 19, 2024

« S'il perd, il n'a aucune possibilité de faire appel », a-t-elle souligné, indiquant qu'elle espérait « avoir le temps de saisir la Cour européenne des droits de l'homme pour obtenir une injonction d'urgence ». « C'est très incertain et les intérêts sont trop importants. S'il est extradé vers les États-Unis, il ne survivra pas », a-t-elle répété.

Jusqu'à 175 ans de prison

Julian Assange est poursuivi pour avoir publié, à partir de 2010, plus de 700 000 documents confidentiels sur les activités militaires et diplomatiques américaines, notamment en Irak et en Afghanistan où des crimes de guerre ont été révélés. Il encourt jusqu'à 175 ans de prison. Selon les États-Unis [...] Lire la suite