"Il ne s'est rien passé": Patrick Poivre d'Arvor se défend des accusations de viol à son encontre

Clément Boutin
·3 min de lecture

L'ancien présentateur du JT de TF1, visé par une enquête pour "viol", a raconté sa version des faits, ce mercredi soir, sur le plateau de l'émission Quotidien.

Le journaliste Patrick Poivre d'Arvor, accusé mi-février de viol par l'écrivaine Florence Porcel, a pris pour la première fois la parole, ce mercredi soir, sur le plateau de l'émission Quotidien. Il a, comme il l'avait fait par la voix de son avocat, nié en bloc les accusations et raconté sa version des faits.

L'ancien présentateur du JT de TF1 a expliqué avoir reçu "une lettre très gentille et admirative" de la part de l'écrivaine et lui avoir alors fixé un rendez-vous en novembre 2004. "Je l'ai vue 15-20 minutes car j'avais deux obligations qui s'enchaînaient derrière. Ça s'est passé de manière professionnelle et cordiale. Le lendemain elle m'a envoyé une série de poèmes, j'ai senti que je l'avais troublée mais elle ne faisait pas référence à quelque chose de répréhensible", a-t-il affirmé.

"Il ne s'est rien passé. J'ai dû voir cette femme 5-6 fois en 17 ans. Elle m'a beaucoup écrit, m'a demandé des services, des interviews, si je pouvais l'aider à faire circuler son CV. J'ai beaucoup rendu service", a-t-il dit.

Patrick Poivre d'Arvor a assuré n'avoir jamais accepté, "de [sa] vie", de relation "qui ne serait pas consentie". Il a qualifié le récit de l'écrivaine d'"affabulation".

Une partie des faits prescrits

Le parquet de Nanterre a ouvert mi-février une enquête préliminaire pour "viol" à l'encontre du journaliste après le dépôt de plainte de Florence Porcel, avait révélé Le Parisien.

Aujourd'hui âgée de 37 ans, l'écrivaine l'accuse d'avoir abusé d'elle sexuellement à plusieurs reprises entre 2004 et 2009. Lors de sa première rencontre avec la star du 20 heures de TF1, elle avait 21 ans, était étudiante en Lettres, en convalescence d'une tumeur au cerveau et encore vierge. Elle était, à l'époque, admirative de Patrick Poivre d'Arvor, notamment pour ses romans. Après avoir assisté au journal télévisé, elle a raconté avoir été conduite dans le bureau du présentateur, qui lui a imposé un rapport sexuel avec pénétration non consenti.

Ce n'est que seize ans plus tard, après une longue thérapie, qu'elle a décidé de porter l'affaire devant la justice. Les faits de 2004 étant prescrits, Florence Porcel a concentré sa plainte sur ceux qui, d'après sa version, se sont produits en 2009. Elle a par ailleurs publié un livre cathartique (Pandorini, aux éditions JC Lattès) dans lequel elle dit évoquer, sans le viser explicitement, les faits qu'elle reproche à Patrick Poivre d'Arvor.

Le journaliste a indiqué, sur le plateau de Quotidien, que ses avocats allaient déposer une plainte pour "dénonciation calomnieuse" à l'encontre de Florence Porcel.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :