Publicité

"Je ne me sens pas en confiance", Monfils s'ouvre sur ses difficultés du moment et évoque sa fin de carrière

Éliminé au deuxième tour de l'Open d'Australie, Gaël Monfils peine à enchaîner les victoires depuis quelques mois. Présent ce lundi face à la presse en marge du tournoi de Montpellier, où il a conquis le titre à trois reprises, le Français a confirmé qu'il avait du mal à retrouver son tennis.

"Je m'entraîne bien, même très bien, mais je n'ai pas cette confiance", a expliqué le joueur actuellement 70e du classement ATP.

"En fin d'année dernière je jouais très bien, je me sentais très bien et cela s'est vu. Mais là j'ai des sensations moyennes. Je ne joue pas 'pas bien', mais je ne joue pas bien non plus."

Monfils admet que la période est "un peu plus compliquée"

Ancien sixième mondial, Gaël Monfils le sait: ses meilleures années sont derrière lui. Mais le joueur tricolore entend bien ne rien lâcher tant qu'il prend du plaisir à jouer. Et ce, même si le début de l'année 2024 ne lui donne pas encore satisfaction.

"Chaque jeu est un peu moins fluide donc je suis vraiment obligé de penser à chaque fois à pas mal de petits détails pour essayer d'évoluer. C'est moins léché, c'est moins de confiance", a enchaîné le joueur aux douze titres en simple sur le circuit mondial. "On va dire que c'est plus compliqué. Là, cette période est un peu plus compliquée. C'est le début de saison peut-être, mais c'est un peu plus compliqué donc gagner un match ce serait cool..."

"Je suis dans le partage"

Tête de série numéro 8 à Montpellier, Gaël Monfils y effectuera son entrée en lice mercredi contre l'Italien Flavio Cobolli. L'occasion, peut-être, pour le Français de passer un tour et de prolonger un peu le plaisir dans l'Hérault alors que le spectre de la dernière danse se fait de plus en plus présent.

"Je suis en fin de carrière maintenant donc je suis dans le partage complet", a encore souri le Français de 37 ans.

"Je suis dans le partage. C'est sûr qu'on aime pas dire ça, il faut être honnête, on n'aime pas dire ça. Pourquoi je le dis? Parce que finalement si un joueur le sait, lui-même n'est pas mieux. On est un peu plus transparent, on n'est pas des robots. C'est à dire qu'on gagne énormément de matchs en jouant mal, il faut dire la vérité. Dans l'année, même dans les meilleures années que l'on a pu jouer, ce n'est pas tous les jours que l'on joue bien au tennis."

Et Gaël Monfils de conclure: "Moi je suis juste honnête et je le dis. Je n'arrive pas à l'expliquer. Même si tu t'entraînes bien, impossible de se sentir bien tous les jours. Je me sens bien, je m'entraîne bien mais je ne peux pas dire que je suis en pleine confiance."

Article original publié sur RMC Sport