Publicité

« Je ne regrette rien » : Maïwenn condamnée à 400 euros d'amende pour l'agression d'Edwy Plenel

La réalisatrice Maïwenn a été condamnée, mardi 16 janvier, à une amende de 400 euros par le tribunal de police de Paris pour avoir tiré les cheveux du cofondateur de Mediapart Edwy Plenel dans un restaurant parisien, en février 2023. L’actrice de 47 ans devra verser un euro symbolique au journaliste, 1500 euros à la société Mediapart et 500 euros de plus, pour les frais de justice d’Edwy Plenel.

Présente au tribunal, Maïwenn (Le Besco) a reconnu les faits. « Je ne m’excuse pas et je ne regrette rien. J’ai réagi avec violence car ce journal a trahi mon consentement », a-t-elle déclaré, faisant référence à une publication par Mediapart de son audition devant la police judiciaire en juin 2020, dans l’affaire Luc Besson. Son ex-compagnon et père de sa fille était accusé de viol par la comédienne Sand Van Roy.

À lire aussi Luc Besson évoque Maïwenn, sa « formidable » ex-femme

Un « viol moral », d’après la cinéaste

Une publication que Maïwenn a déclarée de « viol moral » : « On a pris des bouts de ma déposition devant la police uniquement à charge contre le père de mon enfant. Mediapart savait que je ne voulais pas m’exprimer sur ce sujet. »

Image

Maïwenn à la sortie du tribunal de police de Paris, le 16 janvier 2024. © Agence / Bestimage / Agence / Bestimage

En juin dernier déjà, la réalisatrice s’était expliquée dans le JDD : « Je ne reproche pas à Mediapart les enquêtes qu’ils ont menées concern...


Lire la suite sur ParisMatch