"Je ne pouvais pas l'appâter" : Audrey Fleurot mise en difficulté par son chéri dans HPI

Les fans trépignent d'impatience à l'idée de retrouver HPI dans quelques jours. TF1 donne rendez-vous aux téléspectateurs le jeudi 12 mai prochain pour découvrir les nouvelles aventures de la rocambolesque héroïne du programme, Morgane Alvaro.Audrey Fleurot a pris le même plaisir à incarner ce personnage haut en couleurs. Sur le tournage, tout n'était cependant pas comme pour la première saison. Contrairement aux épisodes précédents, la comédienne n'a pas eu affaire qu'à des inconnus en termes de réalisation puisque son compagnon Djibril Glissant s'est invité dans la famille HPI.

Audrey Fleurot a été à la fois contente, soulagée et légèrement bousculée d'avoir le père de son fils Lou pour la diriger dans les deux derniers épisodes de la saison. Il y a eu le bon côté des choses, évidemment. Souvent pris par leurs emplois du temps respectifs chargés, les tourtereaux ont eu l'occasion d'allier l'utile à l'agréable : "C'était très stimulant et carrément chouette de partager mon quotidien avec lui, a-t-elle indiqué dans les pages de Télé Magazine. Cela nous a permis de nous voir, ce qui est quand même pas mal ! L'avoir pour la dernière ligne droite, quand on commence à fatiguer et à avoir le blues de chez soi, ça redynamise."

Leur fils Lou, fan de la série

Cette première expérience professionnelle en amoureux a été plutôt positive même si Audrey Fleurot ne pouvait évidemment pas se mettre Djibril Glissant...

Lire la suite


À lire aussi

Laurent Ruquier jaloux ? Mise au point de son chéri Hugo Manos : "C'est comme ça que ça se passe"
Anthony Colette en couple avec sa maquilleuse : rare photo au côté de sa chérie et drôle de mise au point
Christophe Dechavanne cambriolé, ses voleurs mis en difficulté par un revers...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles